Sommaire
Sénégal d'Aujourd'hui
02/05/2009 - 16:02

Sonatel : l’Etat renonce à la vente de ses actions

L’Etat sénégalais a renoncé à la vente partielle de ses actions dans la Société nationale des télécommunications du Sénégal (Sonatel) à France Télécom qui devait devenir majoritaire dans ce secteur historique des télécoms au Sénégal, a-t-on appris hier de source syndicale.



« L’Etat renonce à la vente de ses actions à France Télécom », a déclaré le coordonnateur de l’Intersyndicale des travailleurs de Sonatel, Mamadou Aïdara Diop.

« En lieu et place (de la vente d’actions à France Télécom), il doit faire un nantissement (d’actions) auprès de banques et une Opv (offre publique de vente) pour impliquer le secteur privé » national, a ajouté M. Diop.

Selon lui, cette décision a été prise lors d’une réunion tenue jeudi entre des syndicalistes de Sonatel et des responsables de la présidence sénégalaise dont Thierno Ousmane Sy, conseiller spécial du président Abdoulaye Wade pour les Nouvelles technologies de l’information et de la communication (Ntic).

« Nous avons pu démontrer qu’en discutant sereinement et loyalement, nous arrivons à des solutions », a déclaré sur la Radio télévision sénégalaise (Rts, publique) Karim Wade, fils et conseiller du président Wade.

« Nous nous sommes inscrits dans la politique déroulée par le chef de l’Etat, à savoir associer les Sénégalais aux grands projets de développement et aux grandes entreprises du Sénégal », a ajouté Karim Wade qui a participé aux discussions avec les syndicats de Sonatel, en présence du patronat sénégalais, selon la Rts. Le groupe français France Télécom détient 42,3% du capital de Sonatel et l’Etat sénégalais 17,28%, le reste étant partagé entre institutions, grand public et salariés.

Mais, le 8 avril, Dakar a signé un protocole d’accord pour céder au groupe français 987.000 de ses actions (9,87% de ses 17,28%) et encaisser ainsi 200 milliards de francs Cfa (305 M eur).

Cette vente devait permettre au groupe français de devenir actionnaire majoritaire avec 52,2% du capital. Les autorités sénégalaises l’avaient justifiée par « un besoin urgent d’argent » pour financer la construction de routes et le paiement d’arriérés au secteur privé.

Elle avait suscité une protestation des syndicats de la Sonatel qui redoutent notamment une réduction des effectifs. Sonatel emploie 2.340 agents permanents au Sénégal. Le groupe Sonatel, qui a adopté la marque commerciale Orange en 2006, a des filiales au Mali, en Guinée-Bissau et en Guinée. Ses bénéfices nets ont triplé entre 2003 et 2007, passant de 56 milliards FCfa (85 M eur) à 161 (245 M eur).


Source: Yahoo News


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces