Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Afrique et Moyen-Orient
14/04/2009 - 16:31

Soudan: pendaison dans une prison pour le meurtre d'un journaliste

Neuf Soudanais condamnés à la peine capitale pour le meurtre et la décapitation en 2006 d'un journaliste islamiste de renom ont été pendus hier dans une prison de Khartoum, ont indiqué des témoins.



Soudan: pendaison dans une prison pour le meurtre d'un journaliste
Les neuf hommes ont été pendus lundi après-midi à la prison de Kober, dans le quartier de Khartoum-Nord. Les journalistes et les photographes sur place n'ont pu assister à l'exécution, mais ont pu parler aux familles après les pendaisons.

"J'ai vu les neuf personnes être pendues", a déclaré à la sortie de la prison un proche du journaliste assassiné qui n'a pas voulu être identifié.

Dix hommes avaient été condamnés en novembre 2007 à la peine capitale pour avoir assassiné en 2006 Mohammed Taha Mohammed Ahmed, rédacteur en chef du quotidien al-Wifaq, réputé proche des Frères musulmans. L'un d'eux avait par la suite été relâché.

Ces hommes, appartenant à la tribu des Four, originaire du Darfour (ouest), avaient été reconnus coupables d'avoir enlevé le journaliste et de l'avoir décapité pour se venger d'articles écrits par lui dans al-Wifaq, les estimant hostiles à leur tribu et à la cause des rebelles du Darfour.

Une foule de quelque 5.000 personnes a assisté à Khartoum aux obsèques de neuf hommes originaires du Darfour exécutés lundi après avoir été reconnus coupables d'avoir trempé dans l'assassinat en 2006 du rédacteur en chef d'un journal.

En dépit d'un importante présence policière, ce défilé a donné lieu à des débordements. Des participants, dont certains scandaient des slogans en faveur de rebelles du Mouvement de libération du Soudan, ont incendié trois magasins et une dizaine de véhicules et en ont endommagés d'autres.

La guerre civile au Darfour a fait jusqu'à 300.000 morts selon l'ONU --10.000 selon Khartoum-- et 2,7 millions de déplacés depuis le début en 2003 de ce conflit opposant de nombreux groupes rebelles aux forces gouvernementales et leurs alliés.

Source: Yahoo News


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK