Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Régions
30/07/2009 - 19:09

Un dernier petit Conseil avant les vacances

De drôles de perroquets se sont échappés hier midi du dernier Conseil des ministres avant les vacances. Bien dressés, tous ont répété en boucle le mot d'ordre que le maître leur avait appris à marteler si on les interrogeait sur sa santé.



A savoir : «Il est en grande forme» Sans s'en rendre compte, tous les ministres se sont donc livrés à une sorte de sketch basé sur le comique de répétition où, à la queue leu leu, ils ont débité du «en pleine forme» avec la même intonation. Cette dernière réunion du gouvernement à l'Elysée avant quatre semaines de congés devait pourtant être leur petit quart d'heure de gloire.

«Panne d'essence». Celui où les ministres s'autorisent à parader sur les gravillons du Château pour dire des choses aussi essentielles que leur lieu de villégiature, voire leurs lectures estivales. Mais hier, rien du tout. Nicolas Sarkozy leur a une nouvelle fois rappelé qu'ils étaient peu de choses en se livrant à une de ces surprises du chef dont il raffole.

A peine la séance levée, il est apparu sur le perron de l'Elysée pour une causerie informelle. «Je voulais dire aux Français que ma santé était bonne, que j'avais eu un coup de fatigue et que, quand le Président a un problème, il est tout à fait normal que les Français en soient informés.»

Dans le registre «je suis un Français ordinaire qui a besoin de vacances en famille», il s'est surpassé. Oui, il va partir avec «Carla et les enfants» pour «quelques semaines de vacances méritées et tranquilles dans le Midi». En l'occurrence, au Cap Nègre dans la villa familiale de son épouse. Le chef de l'Etat a également promis la transparence sur son état de santé. «Je ne l'avais pas fait quand j'avais eu un problème à la gorge, bien mal m'en a pris, j'aurais mieux fait de le dire. [] Quand on ne dit pas les choses, ça les complique. J'ai décidé que, dorénavant, les choses seront parfaitement... lire la suite de l'article sur Libération.fr


Source: Liberation via Yahoo News

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo