Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Faits Divers - Société
29/07/2010 - 16:47

Un distributeur d'argent piraté se transforme

Les chercheurs en sécurité se font un malin plaisir de nous prouver que tout ce qui contient une puce électronique peut être piraté. Tout. Que ce soit une voiture, ou une puce RFID sous-cutanée, aucun appareil n'est à l'abri, même pas les distributeurs d'argents.



Un distributeur d'argent piraté se transforme
 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Facebook teste un service de questions-réponses
Et un service de questions-réponses de plus, un ! Après Yahoo! Questions/Réponses, Google Answers (disparu en 2006) ou encore Ask.com, le bien nommé qui vient de s'y remettre, voici que le géant Facebook se lance dans la bataille. Baptisé simplement Facebook Questions, ce service se trouve encore en bêta et n'est pour le moment disponible que sur cinq millions de profils environ : en fonction du retour de ces premiers utilisateurs, il sera progressivement étendu à l'ensemble des usagers du site. L'idée n'est pas nouvelle : Facebook Questions propose donc d'interroger la communauté Facebook sur tous les sujets que vous désirez. La manœuvre est simple et s'effectue comme une mise à jour de statut. On peut attacher une photo à sa question ainsi qu'un « sondage » qui permet à ceux qui vous répondent de choisir parmi les réponses que vous avez sélectionnées. Attention, les questions que vous posez via le service ne sont pas réservées à vos amis : elles sont publiques et donc accessibles à tous les membres de Facebook, et même à n'importe qui sur Internet. Facebook indique que pour poser une question limitée aux seuls amis, il faudra faire comme d'habitude, à savoir mettre à jour son statut. Jusque-là, cela s'apparente beaucoup aux services de questions-réponses déjà existants. Sauf que Facebook compte également utiliser les informations de profil de ses membres pour trouver la personne à même de répondre au mieux à vos interrogations. Ainsi, il est possible d'étiqueter vos questions avec des sujets précis, comme « photographie », par exemple : elles seront alors montrées à des membres qui ont choisi d'indiquer qu'ils apprécient la photo dans l'espace « intérêts » de leur profil.  Ce qui se combine avec le lieu de résidence des individus : imaginons que vous cherchiez le meilleur club de planche à voile du Finistère, votre question sera vue par des Finistériens fans de planche à voile… Quant aux réponses, elles seront notées par la communauté en fonction de la pertinence que les internautes leur prêtent. Facebook Questions permet par ailleurs d'explorer la totalité des questions posées par l'ensemble des membres, par le biais d'un espace spécifique, nouveau sur le site. Avec « Questions », Facebook s'éloigne du simple réseau d'amis pour évoluer vers le véritable moteur de recherche social. Une pique à destination de Google, d'autant plus évidente que celui-ci, après avoir échoué voici quelques années sur ce créneau précis avec Google Answers, a acheté Aardvark, un service très similaire à Facebook Questions, en février dernier. 100 millions de profils Facebook postés sur The Pirate Bay. Facebook respecte-t-il suffisamment notre vie privée ? Voilà ce qu'a voulu tester Ron Bowes, hacker émérite (connu pour son blog SkullSecurity), qui a découvert la semaine dernière l'existence de l'annuaire Facebook, qui recense tous les utilisateurs du site. « Alors que j'y pensais [à ce service, NDLR] et en parlais à d'autres personnes, je me suis rendu compte qu'il s'agissait d'un problème de confidentialité effrayant. Je peux trouver les noms d'à peu près tout le monde sur Facebook. » Ni une, ni deux, Ron Bowes concocte un script capable de récupérer l'intégralité de l'annuaire. Résultat : il amasse 171 millions de noms (dont 100 millions uniques) en une seule base de données, contenant nom et identifiant de chaque utilisateur, ainsi que l'URL de son profil. Et il décide de la publier sur The Pirate Bay, célèbre site BitTorrent, sous prétexte qu'il s'agit d'informations purement publiques, même si ce n'est pas mis en évidence pour les utilisateurs de Facebook.(01.net)

Un distributeur d'argent piraté se transforme en machine à sous
Les chercheurs en sécurité se font un malin plaisir de nous prouver que tout ce qui contient une puce électronique peut être piraté. Tout. Que ce soit une voiture, ou une puce RFID sous-cutanée, aucun appareil n'est à l'abri, même pas les distributeurs d'argents. Mercredi, lors de la conférence Black Hat à Las Vegas, le chercheur Barnaby Jack en a fait la démonstration sur deux distributeurs, des marques Triton et Tranax, mais selon lui il connait les vulnérabilités pour deux autres machines dont il ne peut dévoiler les noms puisque ces recherches appartiennent à son ancien employeur.Ces ATM (noms des distributeurs d'argent en anglais) sont de ceux que l'on trouve dans les magasins, mais le chercheur n'exclu pas que des failles soient aussi présentes dans les modèles utilisés par les banques. Il ne les a simplement pas encore examinés.(pcimpact)

Source: Yahoo Actualités

Victor Nouioua



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 28 Septembre 2017 - 17:03 Dabo Ismael: Marabout voyant Clermont-Ferrand

Mardi 25 Juillet 2017 - 23:13 Voyant marabout Saint-Etienne 69




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo