Sommaire
Sénégal d'Aujourd'hui
05/08/2009 - 17:53

Un gréviste de la faim échappe de peu à la mort

Quelque 19 anciens travailleurs d’Ama Sénégal en grève de la faim ont été évacués dans plusieurs structures sanitaires de la place dont un sauvé de justesse, a indiqué mardi à Dakar, le docteur Djibril Sarr, le chef du service médical d’Ama Sénégal.



‘’Nous avons évacué depuis le début du mouvement (le 21 juillet) 19 grévistes de la faim dont un dans état très critique. Ce dernier a échappé de très peu à la mort, lors de son évacuation’’, a-t-il déclaré, lors d’un point de presse à la Cathédrale de Dakar où qu’ils ont choisi pour observer leur mouvement.

Le médecin a précisé que parmi les grévistes de la faim dont il a ordonné l’évacuation, pour des raisons humanitaires, ‘’beaucoup sont hypertendus et déshydratés tandis que d’autres souffrent de problèmes cardiaques’’.

‘’La situation est alarmante parce qu’ils refusent de manger et de boire. Nous craignons que les plus faibles succombent, si le mouvement perdure’’, a prévenu Dr Sarr, tirant ainsi la sonnette d’alarme.

Les anciens travailleurs d’Ama Sénégal, au nombre de 327, ont été licenciés en juillet 2006.

Aujourd’hui regroupés au sein d’un collectif, ils exigent ‘’ni plus ni moins le paiement de quelque six mois d’arriérés de salaires et 70 mois d’indemnité compensatoire, à titre de dommages et intérêts’’, selon leur porte-parole.

‘’Tant que notre plateforme revendicative ne sera pas satisfaite, nous n’allons pas suspendre la grève de la faim que nous observons depuis 15 jours. D’ailleurs, nous n’avons plus d’espoir. Si l’Etat continue à camper sur sa position, nous irons jusqu’au bout’’, a-t-il dit Cheikh Diagne, lors du même point de presse.

Une commission chargée de réfléchir sur la plateforme des grévistes a été récemment mise en place par le ministre de la Fonction publique, de l’Emploi, du Travail et des Organisations professionnelles, Habib Sy.

Selon le porte-parole des grévistes, ‘’’l’Etat est prêt à payer les six mois d’arriérés de salaires et non les 70 mois d’indemnité de compensatoire’’.

‘’Lors d’une rencontre qui s’est tenue lundi avec le directeur de cabinet du ministre Habib Sy, on nous a proposé une aide à la réinsertion, en lieu et place de l’indemnité de compensatoire. Nous allons en discuter en assemblée générale et une position commune sera adoptée’’, a précisé M. Diagne.


Source: Rewmi via Yahoo News


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces