Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Sénégal d'Aujourd'hui
06/07/2009 - 14:18

Une célèbre chanteuse trahit son époux et se marie avec un «Modou Modou»

Cette célèbre chanteuse de Mbalakh a trahi son époux, comme le font la plupart des filles devenues subitement populaire. Celle-ci est devenue une star par défaut. Car elle a fait les cœurs derrières beaucoup de musiciens, se faisant surtout passer...



...pour fan d’une autre diva sénégalaise de la chanson, avant d’être connue du grand public. Mais, savez-vous ce qu’elle a fait. Juste lorsqu’elle a sorti son premier album, elle a quitté son époux, ouvrier de son état, qui l’a toujours soutenue. Son nom, c’est D-S et elle habite la banlieue de Dakar. Son nouveau mari vivait en Italie et l’a vue dans un clip de la chanteuse et le gars s’est débrouillé pour avoir ses coordonnées. Arrivé à Dakar, il n’a rencontré aucune résistance du côté de la chanteuse qui, suite aux promesses de mariage, a simplement décidé de trahir son époux pour épouser le «Modou Modou». Très sportif, l’ouvrier a accepté sa défaite et a laissé son rival prendre son épouse propre. Maintenant, sur tous les toits, la chanteuse bondit et fait des «salagn salagn», comme si elle était l’exemple rêvé de fidélité et d’amour pour son mari.

Débat

Hier, dimanche 5 juillet, sur les ondes de la radio «Océan Fm», le porte-parole de l’Apr Yakaar, Seydou Guèye, a été rudement laminé par son «frère» Lamine Bâ, responsable politique à Nioro. Les deux gars étaient les invités du journaliste Habiboulah Fall. Ils discutaient de la situation politique nationale, du bilan de l’Anoci etc. Le porte-parole de l’Apr a jeté des pierres, dans toutes les directions, sans distinction, au moment où, de l’autre côté, Lamine Bâ faisait un raisonnement cohérent et posé. Bien qu’étant avec le pouvoir, Lamine a reconnu les errements injustifiés de la Senelec. Seydou, lui, s’est volontairement positionné en lanceur de pierres.

Fada

L’ancien ministre l’Environnement, Modou Diagne Fada, battu par l’actuel ministre du Tourisme, Thierno Lô, lors des élections locales, a fait une sortie ce week-end sur la situation politique du pays. Fada, qui se dit majoritaire dans la localité, se dit partant pour la création du grand parti du président Wade. Mais la condition, pour lui, c’est que des gens crédibles, des hommes d’avenir, légitimes, soient désignés pour conduire ce travail. Fada est convaincu que c’est seul Me Wade qui peut aider les libéraux à mettre en place ce grand parti.

Adultère

C’est un ancien ministre de la République qui a volé la femme d’autrui. La dame vivait aux Usa, où elle milite dans la fédération Pds de New York. Madame S. a quitté son époux pour vivre en concubinage avec cet ancien ministre, qui a récemment quitté le Gouvernement. Le ministre, ancien maire d’une grande ville, a fait loger Madame S. à l’hôtel Méridien Président, pendant plusieurs semaines.
Idy boycotte

Hier, dimanche 5 juillet, d’importants combats de lutte ont été organisés dans la Cité du rail par les anciens champions de lutte regroupés au sein de l’Association «Mbëri Demb», dirigée par Bounama Touré alias Toubabou Dior. A l’occasion, un drapeau a été dédié au Maire absentéiste de Thiès, Idrissa Seck. Toute la ville de Thiès et les organisateurs de cette manifestation, qui ont voulu honorer Idrissa Seck en lui dédiant cet événement, ont été déçus. Et c’est le cas de la dire… Le Maire de Thiès ne s’est même pas déplacé pour assister à ce gala. Il a tout simplement boycotté ces anciennes gloires, qui ont fait la fierté de la lutte sénégalaise. C’est le premier adjoint, Yankhoba Diattara, qui a représenté le Maire de Thiès. Même s’il a acheté tous les billets pour permettre aux populations d’assister aux combats, les organisateurs souhaitaient sa présence. Mais comme Idy est le plus grand absentéiste du Sénégal, il était bien prévisible qu’il posa un lapin aux lutteurs.

Coma

Les grévistes de l’hôtel Indépendance risquent gros. Avant-hier, un des travailleurs, diabétique, a failli rendre l’âme. Il a été conduit en urgence dans un hôpital de la capitale. Et le médecin lui a exigé d’arrêter la grève, car Il était dangereusement atteint. Il a certainement poussé un ouf de soulagement, lorsque le médecin lui a intimé l’ordre d’arrêter la grève. Comment un diabétique, qui subit un régime exceptionnel, peut-il s’engager dans une grève de la faim ? Heureusement pour lui…

Imams

Les imams de Guédiawaye ont tenu des réunions, la semaine dernière, au Foyer des Jeunes, sous la responsabilité de la mairie de la ville, pour préparer la riposte contre la hausse du prix de l’électricité. Déjà, ils ont demandé aux consommateurs de ne pas payer leur facture. Seulement, dans ce département, des gens soupçonnent ces imams d’être de connivence avec les hommes politiques de l’opposition qui, selon les tenants du pouvoir, «veulent chauffer le front social dans la banlieue». En réalité, c’est Samuel Sarr qu’il faut plutôt rappeler à l’ordre.

Camp de Thiaroye

Un scandale plus grave que ce que les gens disent sur Mbane existe dans le camp de Thiaroye. A n’en pas douter, cette affaire va bientôt défrayer la chronique. Selon nos informations, de nombreuses plaintes ont été déposées à la Police contre l’ancien maire de Pikine. Des terres ont été offertes à des pontes de la République. Aujourd’hui, certaines personnes, qui ont donné leur argent, risquent de ne pas avoir une parcelle du fait du refus du nouveau maire de céder ces terrains. Ce sont ces derniers qui ont saisi la justice.

Conseil Economique

Qui peut justifier le choix d’Ousmane Masseck Ndiaye comme président du Conseil économique et social ? Les noms des Conseillers ont été publiés, mais nulle part, il n’a été cité une seule personne membre du Mouvement des Entreprises du Sénégal (Meds). Dans les normes, si on doit nommer des gens dans une telle structure, qui se charge de l’économie et du social, le Meds aurait dû en faire partie, car il est un des organismes les plus crédibles, les plus représentatifs dans ce pays. Ce qu’Ousmane Masseck Ndiaye refuse, aveuglément, de comprendre. Une autre structure du même genre compte près de 10 conseillers dans ce Conseil économique, ce que même Masseck ne peut justifier. Aujourd’hui, le Meds, au vue de ses performances, de ses réalisations, de son rôle dans le marché de l’emploi et de son engagement aux côtés des entreprises, devrait être le grenier du Conseil Economique et Social. Mais bon… Quand le choix devient subjectif, l’objectivité devient orpheline.

Ngékhokh pire que Mbane

Ce qui se passe à Ngékhokh est pire que ce qui se passe dans la Communauté rurale de Mbane. Des terrains ont été offerts à des proches du président Wade. Une spéculation foncière à outrance s’opère aujourd’hui dans cette partie du pays, où des sénateurs, des députés, des ministres, directeur de Cabinet et autres proches du président de la République se sont partagés les terres de Ngékhokh, ville située à quelques kilomètres de Mbour. Le scandale va bientôt éclater.

Deux milliards

Selon des estimations, les agents de la Senelec coûteraient près de deux milliards de Fcfa au contribuable. Nombreux sont les agents de cette société nationale qui ne paient pas l’électricité. Et cette exonération leur autorise tous les excès. Il suffit que la moitié des agents de la Senelec paie l’électricité pour que la boîte économise des milliards. Mais, dans ces conditions, les choses demeureront de plus en plus corsées et les Sénégalais paieront toujours pour les travailleurs de la Senelec. On en a marre !!!

Ecran noir sur OMtv

En hommage et par respect pour Robert Louis-Dreyfus, actionnaire majoritaire de l’Olympique de Marseille, la chaîne OMtv a stoppé hier, dimanche 5 juillet, la diffusion de ses programmes habituels. Un écran noir orné du logo du club et de la mention "l'OM en deuil" (que les internautes ont pu, également, retrouver à leur première connexion sur OM.net) sera à l'antenne jusqu'à ce lundi.

Héritiers

«Robert Louis-Dreyfus est décédé, samedi 4 juillet 2009, des suites d'une longue maladie. En ce qui concerne l'Olympique de Marseille, un club auquel il était tant attaché, ses héritiers poursuivront l'œuvre engagée», a indiqué la famille du milliardaire suisse, Robert Louis-Dreyfus, dans un communiqué transmis à OM.net par Vincent Labrune (porte-parole du propriétaire de l'OM), celui-là même qui est à l’origine de la séparation de Pape Diouf avec son «ami» Dreyfus. «Conformément à sa volonté et à son action depuis 1996, ils auront à cœur de faire inscrire de nouvelles pages glorieuses dans l'histoire de ce club, avec l'équipe dirigeante actuelle». Robert Louis-Dreyfus a pour héritiers sa femme Margarita et ses trois enfants.

Idy family

Revenons au maire de Thiès pour évoquer son retour. Selon nos sources, Idrissa Seck serait rentré à Dakar avec toute sa famille. Abdoulaye Seck, son frère, et son épouse, Ndèye Penda Tall. C’est un signal clair, qui prouve qu’il sait maintenant que sa famille ne court plus de dangers dans ce pays et que les contentieux avec Wade sont vidés. Reste maintenant le début du travail politique.

Basket

Le basket saint-louisien aura, comme la saison dernière, deux représentants dans l'élite chez les hommes. Les poulains de Makhtar Fall ont obtenu leur sésame pour continuer à évoluer en première division, devant l'US Louga. Pourtant, aussi serré soit le résultat, ce sont les Lougatois qui avaient contrôlé le premier quart temps (16-15). A la mi-temps, les deux équipes, pour qui la victoire était obligatoire, étaient à égalité (26 points). Mais les camarades d'El Hadji Niang ont contrôlé le troisième quart-temps avec 7 points d'avance (43-36). Le quatrième quart-temps va être marqué par un jeu physique et athlétique, d'où le manque de lucidité des joueurs, de part et d’autre, avec pas mal de lancer-francs et de tirs vendangés. Au finish, les Saint-Louisiens, beaucoup plus lucides, finissent par l'emporter (58-50). Le coach du SLBC, Makhtar Fall, a lancé un appel à tous les Saint-Louisiens pour appuyer les jeunes.

Forum civil

"Il y a eu un dédoublement conceptuel entre la réalisation de ce projet, c’est-à-dire la construction d’infrastructures, et le projet politique endossé par la Génération du concret. L’Anoci a été un moyen de légitimation pour le fils du président. Si aujourd’hui on est arrivé au terme de l’existence de l’Agence, on n’a pas besoin du Cice comme structure d’audit. Ce sont eux qui ont compliqué la tâche qui leur était dévolue. On est dans le flou total sur la visibilité de ce projet. Ils confondent, dans les fonds publics, ce qu’on nous a prêté et ce qui a été sorti des caisses de l’Etat. Ce n’est pas cohérent comme démarche», a déclaré Mamadou Mbodji, coordonnateur du Forum civil. Evoquant la question de l’audit, il a estimé que : "c’est au Parlement de faire parler ses prérogatives. Ils ont des outils que la Constitution leur a donnés. Ils peuvent auditionner, en plénière, les responsables de l’Anoci et laisser libre cours aux questions des députés. Ils constituer former une commission mixte, formée par l’Ige, la Cour des comptes et la Société civile».

Bara Tall

Concernant l’affaire Bara Tall, M. Mbodji a soutenu que «le tunnel, dès qu’on l’a livré, on a vu que l’eau suintait de partout. Pour moins que ça, Bara Tall est allé en prison. Le tunnel devait être refait. On peut constater de visu que cet ouvrage ne répond pas aux normes. 18 milliards d’appui institutionnel à l’Anoci, soit 4,5 milliards par an. C’est plus que le budget de la Présidence, sous Diouf. Les textes ne reconnaissaient pas à Karim Wade les activités qu’il faisait au nom de l’Anoci». Le scandale foncier a été au centre du débat. Mamadou Mbodji a déclaré que «c’est la privatisation de l’Etat. Me Wade est un chef patrimonial, qui confond l’espace public et l’espace privé. Avec lui, la politique se mélange à l’économie. On n’a plus besoin de créer une entreprise pour s’enrichir. Il suffit, juste, d’avoir une position politique. Tous les gens coptés dans ce camp-là raisonnent en termes de gouvernement de l’alternance. Il y a une césure nette entre ceux qui sont avec eux et ceux qui sont contre eux».


Source: Rewmi


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces