Sommaire
Sénégal d'Aujourd'hui
02/10/2009 - 12:47

Une rencontre entre Wade et Benno annoncée

Kognbi - POUVOIR-OPPOSITION / APRES LES ATTAQUES : Une rencontre entre Wade et Benno annoncée
D’abord il y a eu les échanges de correspondances entre l’Opposition et le président Wade. C’est Benno qui a envoyé une lettre au président pour proposer des sujets de discussion. Dans sa lettre, Benno revient sur l’affaire Me Babacar Seye, l’agression de Talla Sylla, le dossier de l’Anoci entre autres questions. La réponse du président Wade qui a évoqué des meurtres commis avant son arrivée au pouvoir, des détournements et d’autres questions, a été jugée disproportionnée. Mais aujourd’hui, de bonnes volontés s’affichent dans les deux camps. Selon notre source, le président Wade et Benno pourraient se rencontrer les jours à venir.



Secourir son fils 

Hier, le Chef de l’Etat n’a pas pu se retenir devant le danger qui guettait son fils préféré, Karim Wade. Lorsqu’il a été informé de l’incendie, le Président Wade a marché de la présidence à l’immeuble Tamaro. Selon les témoignages, il a traversé le boulevard de la République à pied pour secourir son fils. Il était accompagné par ses garde du corps. Est-il nécessaire de dire que le Président Wade était étreint par l »émotion ? Sur place, il n’avait d’yeux que pour l’immeuble. Il balayait d’un regard le 10eme étage de l’immeuble où se trouve le bureau de son fils. D’ailleurs à un moment, le président Wade a même fait un signe de la main à son fils avant sa descente. Ceux qui disent que Gorgui ne peut pas tenir jusqu’en 2012 doivent revoir leur copie. Hier, pendant plus de 2 heures, il se tenait debout regardant les Sapeurs pompiers s’affairer devant l’immeuble.

Papa est là…

Ce n’est pas en sa qualité de Président de la République que Gorgui est venu assister le Ministre d’Etat, de la Coopération Internationale, M. Karim. Mais plutôt le réflexe d’un père soucieux de voir son petit fiston coincé entre les flammes. Le cœur en chamade, il a prié pour que rien n’arrive à Karim. Et tenez vous bien, toute la République était au rendez-vous, gare à celui qui n’est pas présent pour compatir à ces minutes de frayeur du Ministre d’Etat. Il fallait voir la tête de Awa Ndiaye levée au ciel, scrutant un passage pour le fils du papa. Et dans la foule, quelqu’un a parlé de «Thiat», ce phénomène bien ancré chez nous et qui a frappé de plein fouet le locataire de l’immeuble Tamaro. « Dou Dara, Lolou Dongue là, Khalé bi dafa beuri thiat, Karim souba, Karim ngone. Na dem sangou Guedj » (Ce n’est rien, son nom est dans la bouche de tout le monde. Karim le matin, Karim le soir. Il doit aller prendre un bain à la mer). Plus de peur que de mal cependant , il va bien. Mais il doit faire attention car en politique toute les pratiques mystiques son permises… «Domou buur, buur la !!! »

Tamaro Seydi

La femme Tamaro Seydi propriétaire de l’immeuble qui porte son nom était hier sur les lieux. L’ex épouse d’OMN est une «drianké » de Classe Exceptionnelle. Visiblement affectée par l’incident, la dame est restée sereine. Lorsque Karim Wade est sorti des locaux, elle est allée le saluer et l’encourager. Avant de quitter les lieux, son ancien époux OMN est, lui aussi, venu mais en dehors de la toute petite accolade, rien. En la voyant toute ravissante le gars aura peut être eu des …regrets mais bon… il y a des places qui ne restent jamais vacantes.

Voyez moi !

Aucun Ministre ne voulait être en reste hier. Ils étaient presque tous là. Qui osait s’absenter au moment où le fils du président était en danger ? Le Président de la République pouvait improviser un petit Conseil des ministres sur place. Et le plus marrant dans tout cela c’est que chaque ministre qui arrivait sur les lieux faisait tout pour être vu par le président plus préoccupé, lui, par le sort de son fils.

Nébuleux incendie

Mais comment se fait-il que l’immeuble qui abrite l’Agence qui a selon, ses dirigeants, mobilisé près de 432 milliards CFA peut-il prendre feu aussi facilement ? Court circuit, nous dit-on ! Mais ceci semble invraisemblable. L’enquête qui sera diligentée doit être profonde et rigoureuse. Car les zones d’ombres sont nombreuses dans cette affaire. Et si cet incendie survenait à la veille du Sommet de l’Anoci ? Plus de sérieux way !

Nidiaye

Pour bon nombre de nos concitoyens, les petits couacs qui arrivent à Karim et dont l’avant dernier a été rencontré dans la recherche de deux zincs pour redémarrer Air Sénégal International, ne sont dus qu’au fait que « gosse bi amoul nidiaye, té dafa niak galathie »
En d’autres termes, tous les déboires sont traduits par son côté « toubab » qui a tendance à négliger certaines réalités africaines. ET si on lui cherchait alors une bonne file diola des Bois Sacrés, pour conjurer le mauvais sort ?

Mame Thierno Birahim et la DIC

Quand des confrères s’inquiètent des lenteurs de la DIC (en omettant la délicatesse de l’entreprise), on a envie de leur répondre que le problème n’est pas de savoir si l’arrestation du frère du marabout aura lieu aujourd’hui ou demain. Mais plutôt de savoir si la DIC ira jusqu’au bout en osant déférer le marabout, et si la justice la suivra, pour l’entendre. Ce serait en tout cas une bonne occasion pour le pouvoir judiciaire de prouver aux sénégalais que nul n’est au dessus de la loi. Et surtout pas que dans une démocratie, les gens sont tous égaux.

Marabout

Un marabout de Fatick a invité les populations de Casamance à se pardonner mutuellement et sincèrement pour un retour de la paix dans le sud du pays. Il les a également conviées à des prières pour conjurer un malheur devant survenir dans cette partie du pays. Ces choses là on y croit ou on n’y croit pas mais comme dit l’autre « autant faire ce qu’on demande de faire ».

Laobés

Le responsable des laobés du Sénégal, accusé d’avoir détourné les 10 millions CFA offerts par le Président de la République, sera finalement jugé le 14 octobre prochain à Louga. Cet argent aurait été utilisé à des fins personnelles ; ce que réfute l’accusé qui soutient mordicus l’avoir dépensé pour la collectivité. Un procès houleux en perspective !

Guinéens

« Scandaleux et honteux ! » Ce sont les qualificatifs employés par les guinéens de Dakar par rapport à la sauvage répression du 28 septembre de la manifestation contre la candidature de Dadis à la présidentielle. L’un d’entre eux va même jusqu’à dire : « Dadis, depuis qu’il est à la présidence, passe son temps à amuser la galerie et à faire le bouffon à la télévision. Vous trouvez normal qu’un président joue au bouffon ? » Que non !

Chypre

On aura décidemment tout vu, même une équipe de basket ball exclue de jeux pour fraude sur la nationalité de ses joueurs. C’est ce qui est arrivé à l’équipe de Chypre, accusée d’avoir utilisé des joueuses de nationalité américaine, polonaise, grecque et même serbe aux jeux de la francophonie de Beyrouth. Il faut croire qu’elle avait vraiment envie de la gagner la coupe ! Magnanimes, les organisateurs leur ont quant même permis de poursuivre leur séjour et de joueur des matchs…amicaux

Diawara

Souleymane Diawara, le défenseur central passé de Bordeaux à Marseille, est en train de passer d’un statut de «recrue de choix» à celui par qui le malheur arrive. Son interpellation, l’avant-veille du match contre le Réal pour conduite sans permis de conduire et ses différentes fautes sur le terrain finalement conclues par un «carton rouge» sont en train de jouer complètement en sa défaveur. Et pourtant «Soul», est un défenseur respecté quand il la joue «sérieux». Mais voilà, le problème avec lui c’est que le «sérieux» ne dure jamais assez longtemps. Dommage pour ce joueur de talent.

«Fou malade»

Et bien, s’il y a vraiment quelqu’un qui a ouvert le bal chez les artistes et qui ait osé défier le Président Wade, c’est bien fou malade. Il ne s’est pas gêné de s’exprimer sur les ondes d’une télévision pour traiter Wade de tous les noms d’oiseaux. Il s’est carrément indigné de sa candidature à la présidentielle de 2012, pis, de la suppression du deuxième tour. «Wade n’est pas un démocrate. Il a déjà brigué deux mandats, cela suffit. Nous ne voulons plus de lui. Ce n’est pas noble de sa part d’agir de la sorte. Et pis, il veut supprimer le deuxième tour. Ce qui n’est pas juste. Il se donne une chance en pénalisant les autres. C’est du n’importe quoi» lâche-il en exprimant tout son dégoût et son amertume. Un courage de la part d’un artiste qui vient d’ouvrir le bal. A qui le tour…certainement pas Alioune Mbaye Nder.

Meel/walf…

Les jeunes libéraux du Mouvement des Elèves et Etudiants (Meel) condamnent fermement l’agression perpétrée sur le siège du Groupe WalFadjri et demande à la justice de tout mettre en œuvre pour châtier les auteurs et commanditaires de cette barbarie indigne d’un Etat de Droit où la justice privée et la vendetta sont bannies. A cet égard le Meel rappelle que force doit rester à la loi et à l’Etat unique détentrice du monopole de la violence légitime.

Candidature

Par ailleurs le Meel se félicite de la candidature de Maître Abdoulaye Wade à la future élection présidentielle, et s’engage dès à présent à lui assurer un soutien indéfectible pour une réélection triomphale au premier tour. Les étudiants libéraux sont convaincus de ce fait dans la mesure où son bilan plaide en sa faveur, et que l’opposition sénégalaise s’enlise dans des querelles byzantines de leadership et de préséance et peine à apporter une alternative crédible et sérieuse aux citoyens sénégalais

Subvention

La Maire de la commune des Parcelles assainies a réuni avant-hier mercredi la communauté sportive de la ville. La rencontre s’est tenue au centre aéré de la Bcao. Ce, dans un but de leur octroyer des subventions pour leurs différentes activités. Durant les interventions chaque organisation sportive a descellé les difficultés dont souffrent ses membres pour la pratique de leur discipline respective. Et dans la plupart des allocutions, le problème d’espace est relaté. D’ailleurs le national populaire communément appelé «Navétanes» se joue au stade Léopold Senghor. Et cela est dû selon les dirigeants des associations sportives et culturelles, le stade municipal des parcelles est impraticable et reste inachevé dans les travaux de construction. Ce transfert des rencontre entre quartier ne profite pas à la zone se désolent ces dirigeants dans la mesure où cela diminue les recettes. Alors que les supporters ne peuvent pas tous aller à Léopold Senghor pour suivre leur équipe.

Subvention (bis)

En outre, ce sont les mêmes problèmes qui touchent les écuries de lutte qui, par la voix de Pa Birahim Ndiaye a étalé leurs problèmes «c’est dans les établissements scolaires que nous faisons nos entraînements avec un temps réduit. Et ces écoles ne sont disponibles qu’après les cours» a fait savoir le manager de l’école de lutte «Sakou xam-xam». Au niveau des arts martiaux, les pratiquants se retrouvaient au centre socio-culturel malheureusement, ils sont menacés de quitter l’espace. Mais en réponse aux sportifs des parcelles, l’édile de la ville, le député maire Moussa Sy promet des rencontres d’échange sous peu. Et pour remédier au manque d’espace pour la pratique sportive, le député maire compte renforcer des projets pour un démarrage sur la modernisation du stade municipal. Seulement pour une bonne collaboration entre la mairie et les sportifs, Moussa Sy invite les jeunes à intégrer les Asc de troisième génération qui consiste a une participation au développement de la localité sur tous les plans. La cérémonie s’est terminée par la distribution d’enveloppes dont le total fait près de dix millions accompagnés d’équipements et de matériels divers.

Fsf

Le Comité Exécutif de la Fédération Sénégalaise de football (Fsf) tient sa première réunion ce samedi 3 Octobre à 10H sous la présidence de Me Augustin Senghor. Ce sera au siège de la Fsf sur la Vdn- Ouest foire face Cices. Les points inscrits à l’ordre du jour sont les suivants : Prise de contact, mise en place des commissions, examen du code disciplinaire et les questions diverses.



Source: Rewmi via Yahoo News


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces