Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
19/10/2009 - 18:18

Vaclav Klaus se résignerait au traité de Lisbonne

L'eurosceptique président tchèque, Vaclav Klaus, a laissé entendre qu'il pourrait bien signer le traité de Lisbonne, dans un entretien: 'Au train où vont les choses, c'est-à-dire très vite, il n'est plus possible d'arrêter le traité ni de faire marche arrière, quand bien même certains d'entre nous le voudrions', a-t-il expliqué.



 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
'Je ne peux pas et je n'attendrai pas les élections en Grande-Bretagne à moins qu'elles ne se tiennent dans les prochains jours ou semaines', précise-t-il. Les conservateurs britanniques avaient promis d'organiser un référendum sur le traité si celui-ci n'était pas ratifié avant leur arrivée au pouvoir.

M. Klaus est le seul dirigeant européen à ne pas avoir signé le texte, ratifié par le Parlement tchèque. Il répète que le traité de Lisbonne est 'une mauvaise chose pour la liberté en Europe et en République tchèque'. Mais 'sa probable entrée en vigueur ne sera pas la fin de l'histoire', concède-t-il, une semaine après avoir posé ses conditions pour signer le document. La dérogation qu'il réclame au sujet de l'application de la Charte des droits fondamentaux est, selon lui, 'd'une importance vitale' afin d'empêcher une restitution de biens confisqués aux Allemands des Sudètes après la seconde guerre mondiale.

Le pas de deux de M. Klaus soulage les capitales européennes, même si celles-ci sont déterminées à maintenir la pression. Les Vingt-Sept sont d'accord pour répondre à la demande du Tchèque à condition qu'il s'engage à signer le traité.

M. Klaus, qui demandait une exemption similaire à celle obtenue dans le traité par la Grande-Bretagne et la Pologne, a revu à la baisse ses prétentions. 'Je n'ai jamais dit qu'il était nécessaire que ma note de bas de page soit ratifiée par l'ensemble des Etats membres, ce qui impliquerait que l'on recommence tout le processus de ratification', assure-t-il.

Il réclame un engagement 'similaire à celui qui a été donné à l'Irlande' à propos de l'avortement ou de la neutralité, des garanties qui pourraient être intégrées dans le traité d'adhésion de la Croatie.... lire la suite de l'article sur Le Monde.fr


Source: Le Monde via Yahoo News

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo