Sommaire
Sénégal d'Aujourd'hui
11/03/2009 - 15:28

Visite économique : Le président Wade à Tamba

Dakar- Pour le désenclavement de la région orientale c’est 100 milliards qui sont en train d’être investis pour le corridor sous-régional qui place Tambacounda à la croisée des axes pour son destin qu’est le pôle et poumon du développement économique du pays, promesse du chef de l’Etat.



C’est pourquoi, sous la houlette de Cheikh Cissé, le vice-président de la Chambre de commerce de Tambacounda et président du conseil d’administration du Remecu, réseau des mutuels d’épargne, que les opérateurs économiques sont en train de multiplier les rencontres et les communiqués pour donner à la visite du chef de l’Etat, Abdoulaye Wade, attendu le mercredi 11 mars à 15 heures à Tamba après Bakel et Diawara, tout son éclat.

Il s’agit, selon Cheikh Cissé, de conférer à la visite son objectif premier qui est économique. Depuis l’avènement du chef de l’Etat à la tête du pays, de nombreux chantiers sont ouverts pour plus de prospérité.

Cette année, dans le domaine de l’agriculture, la Goana est venue pour régler le problème de la souveraineté alimentaire, dira M Cissé. Il y aussi les nombreux chantiers dans les domaines de l’éducation, de la santé et de l’industrie extractive, qui concerne directement notre région.

Lors de son dernier passage à Tambacounda, le chef de l’état a promis de faire de la région le poumon économique du pays. Il est question selon lui du passage des axes ferroviaires et routiers venant des mines de fer de la Falémé et de la sous-région.

Le Train à grand écartement désenclavant la Casamance est aussi inscrit dans les Très grands projets. Tambacounda doit ? selon M. Cheikh Cissé, se mobiliser pour accueillir en pompe Me Abdoulaye Wade au cours de sa visite économique.

Dorés et déjà, il faut noter la réhabilitation de la route Tambacounda-Birkelane en deux lots sur une longueur 237 km dont 127 km qui concernent la région de Tambacounda pour un montant de 24 milliards hors taxes qui est en train d’être réalisée par MSF, une entreprise portugaise. Ce projet, qui est en rase campagne est en train d’offrir à la commune un magnifique boulevard qu’est la pénétrante.

Pour Lamine Ndiaye, le responsable régional de l’Agence autonome des transports routiers (Aatr), l’entreprise a reçu la notification pour le démarrage du tronçon Tambacounda-Médina Gounass, entre autre doléance pressante des populations du Sud- Est du pays, qui trouve une solution heureuse.

Le chef de l’Etat a mis ce jalon important qui est suivi par les infrastructures du corridor sous-régional du Sud pour désenclaver le Mali et la Guinée par le Sud avec un investissement de près de 100 milliards qui place Tambacounda à la croisée des routes du Nepad, a déclaré Lamine Ndiaye, le chef d’agence.

Pour lui, la nouveauté reste les pistes de production pour 242 km qui désenclavent la plupart des collectivités décentralisées du département de Tambacounda et les périmètres bananiers de Gouloumbou, pour permettre d’ouvrir aux Communautés rurales et lieux de productions, en les joignant aux différentes routes nationales dans un cadre intégré du projet TambacoundaèKoungheul-Birkelane et celui de Tambacounda, Médina Gounass.

Et d’autres projets ont fait l’objet de promesses ; il s’agit de Centre universitaire régional entre autre, qui seront au goût du jour au cours de cette visite.


Source: Le Soleil


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces