Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Afrique et Moyen-Orient
10/08/2009 - 18:40

Washington demande à Téhéran la libération de 3 randonneurs US

Les Etats-Unis ont adressé à Téhéran des "messages fermes" réclamant la libération de trois randonneurs américains arrêtés récemment en Iran, déclare dimanche Jim Jones, conseiller à la Sécurité nationale américaine.



"Nous avons adressé des messages fermes disant que nous aimerions que ces trois jeunes gens soient relâchés le plus tôt possible", a dit Jones lors de l'émission "Meet the Press" de NBC.

L'Iran a confirmé dimanche que les trois Américains étaient détenus sur son territoire après y être entrés depuis le Kurdistan irakien le mois dernier, a rapporté le ministre irakien des Affaires étrangères.

Prié par le ministre de dire si Téhéran confirmait la détention de trois citoyens américains, l'ambassadeur d'Iran à Bagdad a répondu: "Oui, c'est correct".

"Ces gens étaient en Irak et ont traversé la frontière, donc nous voulions des informations et ils n'ont pas démenti", a raconté le ministre irakien, Hosiyar Zebari.

L'ambassadeur, Hassan Kazemi-Qomi, a confirmé que les trois Américains étaient toujours interrogés.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a pressé lundi les autorités iraniennes de donner des nouvelles de ses compatriotes qui auraient, selon un responsable kurde iranien, franchi par erreur la frontière lors d'une randonnée en montagne.

Téhéran a rompu ses liens avec Washington peu après la révolution islamique de 1979. Les Etats-Unis ont sollicité l'aide de l'ambassade de Suisse à Téhéran, qui représente les intérêts américains en Iran.

Ce nouveau motif de querelle intervient dans un contexte particulièrement tendu entre les Occidentaux et l'Iran.

Téhéran accuse les capitales occidentales, particulièrement Londres et Washington, d'avoir fomenté les larges manifestations ayant suivi la réélection de Mahmoud Ahmadinejad en juin.

Deux Françaises et un Iranien travaillant à l'ambassade britannique de Téhéran ont été jugés sous ces accusations samedi par un tribunal iranien.


Source: Reuters via Yahoo News


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise





Partageons sur FacebooK