Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
L'Economie en temps réel et en continu
20/12/2010 - 16:51

Xinmao confirme sa volonté de faire une offre pour Draka et infos Economie

Xinmao confirme sa volonté de faire une offre pour Draka - Le marché de l'assurance-vie en hausse de 6% - Le Crédit agricole va chèrement payer sa sortie d'Intesa - Moody's dégrade la note de cinq banques irlandaises - Le secteur du champagne optimiste avant les fêtes de Noël - Les flux de capitaux vers la Chine ralentissent restent denses - L'australien Perpetual et KKR mettent fin à leurs discussions



Xinmao confirme sa volonté de faire une offre pour Draka et infos Economie
Xinmao confirme sa volonté de faire une offre pour Draka
Il a fait savoir lundi qu'il comptait soumettre une offre sur Draka d'ici au 14 février, après avoir bouclé la phase de consultation des comptes, concédant toutefois que le calendrier de l'offre concurrente de l'italien Prysmian pouvait encore faire échec à son projet. "Après nos discussions constructives avec la direction de Draka, je suis plus convaincu encore que Draka prospèrera au sein du groupe Xinmao, avec l'expertise de la direction de Draka et de la direction de Xinmao", a déclaré le président de Xinmao, Du Kerong, dans un communiqué. Le groupe chinois Xinmao a fait irruption en novembre avec une offre très largement supérieure à celle du groupe italien, mais les investisseurs demeurent sceptiques au sujet du groupe chinois, qui affirme que son offre n'aboutira sans doute à aucun licenciement chez Draka et qu'il n'y aura pas non plus de relocalisation ou de fermeture de sites. Le fabricant italien de câbles Prysmian a de son côté réaffirmé lundi qu'il comptait lancer début janvier son offre sur Draka. Le groupe cible a d'ailleurs accepté l'offre en numéraire et en titres de Prysmian, qui valorise le spécialiste néerlandais des câbles à 833 millions d'euros. Il avait auparavant rejeté une offre de 15 euros par action de Nexans. (Reuters)

Le marché de l'assurance-vie en hausse de 6%
La croissance du marché français de l'assurance-vie ressort à 6% au cours des onze premiers mois de l'année, avec des cotisations totalisant 133,8 milliards d'euros, selon les chiffres publiés lundi par la Fédération française des sociétés d'assurance (FFSA). Le montant des prestations versées depuis le début de l'année ayant progressé de 8% (à 83,7 milliards d'euros), la collecte nette s'établit à 50,1 milliards d'euros, en hausse de seulement 2%. Les contrats en euros restent privilégiés par les épargnants avec 116,4 milliards d'euros investis depuis le début de l'année (en hausse de 5%) sur ce type de support, représentant 87% de la collecte. La collecte sur les supports en unités de compte a quant à elle totalisé 17,4 milliards d'euros (+11%). (Reuters)

Le Crédit agricole va chèrement payer sa sortie d'Intesa
Le Crédit agricole subit un nouveau revers dans son expansion à l'international, ses comptes risquant fort de basculer dans le rouge au quatrième trimestre après la dépréciation de 1,25 milliard d'euros passée sur sa participation dans Intesa Sanpaolo. La banque française, qui bataille déjà pour redresser sa filiale grecque déficitaire Emporiki rachetée en 2006, prend désormais le risque d'attirer l'attention du marché sur l'avenir de ses parts dans l'espagnol Bankinter (20%) et le portugais Banco Espirito Santo (11%), elles aussi affectées par la chute des cours. Depuis le début de l'année, les titres des deux banques de la péninsule ibérique ont reculé de près de 42% et de 37% respectivement. La direction de Crédit agricole SA (Casa), le véhicule coté de la Banque verte, a indiqué qu'elle n'avait pas encore pris de décision sur ces participations alors que la banque doit présenter un plan stratégique à trois ans en mars prochain. Pour certains analystes, la décision du Crédit agricole de déconsolider sa part de 4,79% dans Intesa est toutefois un signe que la banque pourrait décider de gérer ses différentes participations plus activement que par le passé. (Reuters)

Moody's dégrade la note de cinq banques irlandaises
L'agence de notation Moody's a dégradé lundi la note des dépôts et créances de cinq banques irlandaises, Allied Irish Banks, Bank of Ireland, EBS Building Society, Irish Life & Permanent et Irish Nationwide Building Society. Vendredi, Moody's avait abaissé la note de la dette souveraine irlandaise de cinq crans à Baa1, à trois grades du statut de crédit spéculatif. Moody's a expliqué qu'elle abaissait la note des banques irlandaises en raison de leur dépendance vis-à-vis du soutien de l'Etat. (AP)

Le secteur du champagne optimiste avant les fêtes de Noël
Le secteur du champagne envisage avec optimisme la période des fêtes et estime que ses ventes seront en progression de 10% en volume sur l'ensemble de 2010 alors qu'elles avaient baissé au cours des deux années précédentes en raison de la crise économique. Ce redressement résulte de la résorption des excès de stocks des circuits de distribution et de la reprise des exportations. "Les ventes sont reparties tout au long de l'année parce que les tuyaux se sont vidés et que la consommation est repartie dans beaucoup de pays anglo-saxons. Nous sommes tirés par le grand export", a déclaré Ghislain de Montgolfier, président du Comité interprofessionnel des vins de champagne (CIVC), lors d'une interview téléphonique à Reuters. La profession champenoise est principalement organisée autour du CIVC qui fédère un chiffre d'affaires de quatre milliards d'euros. Les stocks représentent aujourd'hui 3,6 ans de consommation alors qu'au plus fort de la crise ils en représentaient quatre, incitant les maisons en mal de trésorerie à se lancer dans une guerre des prix à l'approche des fêtes. (Reuters)

Les flux de capitaux vers la Chine ralentissent restent denses
Le flux de capitaux à destination de la Chine s'est un peu atténué en novembre, par rapport au quasi record du mois précédent, un élément qui ne plaide pas en faveur d'un durcissement immédiat de la politique monétaire chinoise. Les chiffres publiés lundi par la Banque populaire de Chine montrent que celle-ci et les établissements financiers chinois ont dépensé 319,6 milliards de yuans (36,5 milliards d'euros) pour absorber les flux de change vers le pays le mois dernier. Ce chiffre est en net retrait par rapport aux 519 milliards d'octobre, le troisième montant le plus élevé depuis que cette statistique existe, soit depuis la fin des années 90. Il reste cependant largement supérieur aux 290 milliards de yuans de septembre et aux 243 milliards d'août, selon des calculs de Reuters fondés sur les dernières données publiées par la banque centrale chinoise durant le week-end. Ce ralentissement s'explique par un recul de 5,3% de la Bourse en novembre, après un bond de 12,2% en octobre, et par les efforts déployés par Pékin pour encadrer les prix de l'immobilier. La performance en demi-teinte de l'indice de la Bourse de Shanghaï ce mois-ci (+2,6%) et la stabilité du yuan laissent penser que les flux de capitaux pourraient rester stables en décembre par rapport à novembre. Pour atténuer le flot des capitaux entrant dans le pays et maîtriser l'inflation, la Banque populaire de Chine a relevé les taux le 19 octobre puis a procédé à trois relèvements du coefficient des réserves obligatoires, ce qui a eu pour effet de geler plus de 1.000 milliards de yuans. (Reuters)

L'australien Perpetual et KKR mettent fin à leurs discussions
Le gérant de fonds australien Perpetual a mis fin aux discussions avec le fonds de capital investissement Kohlberg Kravis Roberts, jugeant que le projet d'offre de ce dernier de 1,7 milliard de dollars (1,3 milliard d'euros) le sous-évalue. KKR avait fait en octobre une offre indicative de 38 à 40 dollars australiens par action, souhaitant prendre pied sur un marché australien de la gestion de fortune estimé à 1.200 milliards de dollars. Après avoir examiné quelques données chiffrées de Perpetual, il n'était disposé qu'à relever légèrement son offre, avaient dit des sources ce mois-ci. L'annonce de l'offre de KKR avait fait gagner 20% à l'action Perpetual mais celle de l'arrêt des discussions l'a faite chuter de près de 15% lundi. "Le conseil d'administration confirme que KKR ne pratiquera pas de procédure de consultation des comptes (due diligence) de Perpetual et n'anticipe aucune nouvelle discussion avec KKR liée à la proposition", explique Perpetual dans un communiqué. (Reuters)

Source : Yahoo Actualités



Ryma Mendy






Ryma Mendy

Flashback :
< >

Dimanche 31 Décembre 2017 - 15:00 Voyance cartomancie medium Colombes, Ile de France

Jeudi 28 Septembre 2017 - 17:03 Dabo Ismael: Marabout voyant Clermont-Ferrand

Mardi 25 Juillet 2017 - 23:13 Voyant marabout Saint-Etienne 69


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Partageons sur FacebooK