Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
Afrique et Moyen-Orient
09/05/2009 - 17:27

Zuma souhaite revenir à l'esprit de Mandela

Le nouveau chef de l'Etat sud-africain, Jacob Zuma, s'est engagé ce samedi à revenir à l'esprit de "réconciliation" du premier président noir du pays, Nelson Mandela, après l'instabilité générée par d'âpres luttes pour le pouvoir.



M. Mandela "a fait de la réconciliation le thème central de son mandat (1994-1999). Nous ne dévierons pas de cette tâche de construction de la nation" Arc-en-ciel rêvée par le héros de la lutte anti-apartheid, a déclaré M. Zuma lors de son discours d'investiture.

"Merci Madiba de nous avoir montré la voie", a continué le 4e président de l'Afrique du Sud post-apartheid, invoquant le nom de clan de son illustre prédécesseur.

"L'heure du renouveau est venue", a affirmé M. Zuma. "Nous devons forger un partenariat pour la reconstruction, le développement et le progrès" qui réunisse "tous les Sud-Africains, noirs et blancs."

Son parti, le Congrès national africain (ANC) au pouvoir depuis 1994, a recueilli 65,9% des suffrages le 22 avril après une campagne axée sur la lutte contre une pauvreté toujours massive et l'amélioration de services publics déficients.

"Les rêves et les espoirs de tous les citoyens de notre pays doivent devenir réalité", a continué le populaire tribun zoulou. "Ni la complaisance ni le cynisme, ni les excuses n'ont lieu d'être."

Vingt-et-un coups de canon ont retenti immédiatement après l'investiture de M. Zuma, devant les bâtiments de l'Union qui abritent le siège du gouvernement. L'aviation sud-africaine a ensuite fait une démonstration au-dessus des 5000 invités.

Parmi eux figuraient une trentaine de dirigeants, essentiellement africains, dont plusieurs personnalités controversées, comme le président zimbabwéen Robert Mugabe et le roi du Swaziland Mswati III, dernier monarque absolu d'Afrique.

"Nous ne voulons pas la conformité. Nous voulons un partenariat vibrant, dynamique qui s'enrichisse du débat démocratique", a-t-il déclaré, promettant de protéger la liberté des médias et les institutions de la démocratie... Lire la suite sur LEXPRESS.fr


Source: L'Express via Yahooo News

Awa Diakhate










Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise

Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn