Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub     pub     pub    

pour y être
Faits Divers - Société
05/03/2010 - 20:09

un choix "cornélien" mathématisé


Non seulement la cellule dispose de mécanismes lui permettant de survivre dans des conditions a priori néfastes mais, en plus, elle peut choisir sa façon de mourir. Ce choix - le "suicide programmé" ou la nécrose - a de multiples conséquences, car les dérèglements dans les processus de mort cellulaire sont au coeur de nombreuses maladies.



À l'Institut Curie, l'équipe Inserm dirigée par Emmanuel Barillot vient d'établir un modèle mathématique prédisant la décision des cellules face à une situation où elles peuvent soit vivre, soit mourir. Ses travaux sont publiés dans PLoS Computational Biology du 5 mars. Elle montre que ces décisions cellulaires sont la résultante de cascades de protéines, d'activation ou de désactivation de voies de signalisation faisant intervenir une multitude de molécules et de réactions chimiques dans la cellule. "La représentation d'un seul de ces chemins conduisant la cellule à la mort se résume souvent par un réseau d'interactions entre des centaines de molécules, digne d'un plan de métro tentaculaire", notent les chercheurs.
D'où l'idée de recourir à des modèles mathématiques pour décortiquer cet univers extrêmement complexe. L'équipe a d'abord identifié les clés "moléculaires" orientant la cellule dans ses choix. Pour cela, un grand nombre de données de la littérature scientifique ont été répertoriées. Ensuite, des bio-informaticiens, biologistes et mathématiciens ont modélisé ce choix.

Source: LePoint.fr via Yahoo






V.N/source web








Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb