Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Seton pub
pour y être
Infos Business
24/04/2020 - 22:09

Augmentation mammaire ? Se lancer en 2020


L'augmentation ou la réduction mammaire est une intervention destinée à augmenter ou à diminuer le volume des seins par l'introduction d'implants mammaires, le terme technique est augmentation mammaire. Cette opération est indiquée pour les femmes qui ont des petits seins ou pour celles qui, à la suite d'une grossesse, voient leurs seins diminuer de volume ou être légèrement abaissés.



Où l'augmentation mammaire est-elle pratiquée ? En général, l'opération peut être pratiquée dans un hôpital de jour, sous anesthésie locale avec sédation, ou à l'hôpital ou dans des cliniques médicales, sous anesthésie générale avec une nuit d'hospitalisation. En pratique, la chirurgie est réalisée par une incision cutanée à l'aisselle ou au péri-aréolaire ou le long du sillon sous-mammaire. Par l'incision, une prothèse est placée sous la glande mammaire ou sous le grand muscle pectoral, selon les caractéristiques physiques du sujet et le résultat souhaité.

À la fin de l'opération, la patiente devra porter un soutien-gorge approprié par-dessus les bandages pendant environ un mois et, pendant les 15 premiers jours, également la nuit.
Les points de suture, s'ils ne sont pas résorbables, seront retirés au bout d'une quinzaine de jours. Pendant les 4-5 premières semaines, des mouvements limités des bras et des exercices physiques sont autorisés, à condition qu'ils soient effectués avec modération ; ensuite, vous pouvez progressivement reprendre une activité normale. Après environ deux semaines, il est possible de reprendre la conduite de la voiture pour de courts trajets. Les mouvements et exercices qui nécessitent l'implication de la région pectorale (circonduction du bras, port de poids, etc.) sont interdits pendant un mois.
Les cicatrices seront rouges, dures, légèrement marquées dans les premiers mois, mais après 6 à 12 mois, elles s'éclairciront et s'aplatiront progressivement. Pendant les 6 premiers mois, les cicatrices ne doivent pas être exposées au soleil.

Y a-t-il des complications ? En vérité, elles sont peu fréquentes, mais possibles. Les complications sont celles qui sont communes à toute intervention chirurgicale, comme la formation d'une collection de sérum (sérome) ou de sang (hématome), l'infection, en outre, il peut y avoir une diminution ou une augmentation de la sensibilité tactile du mamelon et/ou de la peau environnante, la formation de cicatrices hypertrophiques ou chéloïdes, la migration, c'est-à-dire le déplacement, de la prothèse et la dite "contracture capsulaire", c'est-à-dire la visibilité de la forme de la prothèse et son durcissement au toucher accompagné de sensations allant d'un léger inconfort à la douleur. Les quatre dernières complications possibles (diminution de la sensibilité, formation de cicatrices hypertrophiques ou chéloïdes, migration de la prothèse, contracture capsulaire), ne sont pas prévisibles avant l'opération car il s'agit de réactions subjectives de l'organisme au stress chirurgical et à un corps étranger tel que la prothèse en silicone, qui est d'ailleurs un matériau inerte et largement utilisé depuis de nombreuses années dans diverses branches de la chirurgie. En particulier, l'imprévisibilité et l'étrangeté du phénomène de "contracture capsulaire" sont soulignées par le fait que son apparition peut être mise en évidence en quelques semaines comme au bout de quelques années et peut affecter principalement ou exclusivement un seul sein.

Sites Internet à voir :


josie bonet







Flashback :
< >

Lundi 20 Juillet 2020 - 22:53 Questions sur le botox ?

Dimanche 19 Juillet 2020 - 16:31 Les problèmes artériels

Dimanche 19 Juillet 2020 - 16:16 Histoire de l'IRM ?

Infos Business | Italia






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb
 


cookieassistant.com