Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
06/07/2012 - 22:58

Ban Ki Moon veut réviser la position de l'ONU en Syrie

Revue de presse Monde du 6 juillet 2012

Ban Ki Moon veut réviser la position de l'ONU en Syrie - La Grèce accélère les privatisations et demande un délai à ses créanciers - Le parlement roumain vote la destitution du président - Ban Ki-moon veut réorganiser la mission d'observation en Syrie.



Ban Ki Moon veut réviser la position de l'ONU en Syrie
 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
La Grèce accélère les privatisations et demande un délai à ses créanciers
La Grèce va demander un délai supplémentaire à ses créanciers pour assainir ses finances mais s'engage à atteindre ses objectifs de redressement afin de 'garantir' son maintien dans l'euro, a déclaré, vendredi 6 juillet, le premier ministre grec, Antonis Samaras. 'Nous demandons que l'ajustement ne soit pas obtenu d'ici deux ans [comme prévu dans le mémorandum], mais plus tard', a déclaré le premier ministre Antonis Samaras dans son discours de politique générale devant le Parlement, présentant parallèlement une série de mesures d'économies destinées à rattraper le temps perdu : accélérations des privatisations, fusions et fermetures d'organismes publics. 'Notre problème n'est pas de faire des réformes, que nous ferons sans aucun doute, il n'est pas d'atteindre un objectif, que nous atteindrons sans aucun doute, mais de mettre un terme à la récession', a insisté le premier ministre. LE PROGRAMME DE REDRESSEMENT EST 'EFFECTIVEMENT SORTI DES RAILS' Il avait dès l'ouverture de son discours souligné que 'l'objectif du gouvernement est de garantir la place de la Grèce dans la zone euro face à ceux qui veulent la miner', après avoir reconnu, comme son ministre des finances la veille, que le programme de redressement dicté par l'UE et le FMI était 'effectivement sorti des rails'.(lemonde.fr) Un discoure fort rassurant chose normale pour un premier ministre.

Le parlement roumain vote la destitution du président
La Commission européenne et l'Allemagne se disent «très inquiètes» de possibles atteintes à la démocratie de la part de la coalition de centre-gauche. Le parlement roumain a voté vendredi en faveur de la destitution du président roumain, Traian Basescu. Au total, 256 sénateurs et députés sur 432 ont voté pour. Il s'agit de la deuxième procédure de ce type dans l'histoire de la Roumanie depuis la chute de la dictature communiste, en 1989. La destitution de Traian Basescu ne deviendra définitive que si elle est validée par un référendum organisé le 29 juillet. L'intérim à la tête de l'Etat sera ensuite assuré par Crin Antonescu, chef de file de l'Union sociale-libérale (USL), la coalition arrivée au pouvoir en mai après une motion de censure. Crin Antonescu a été élu président du Sénat mardi dans un vote contesté. Les partis de l'USL, les sociaux-démocrates (PSD), le Parti national libéral (PNL) et le Parti conservateur (PC), dont le président fondateur Dan Voiculescu a été reconnu par la justice comme collaborateur de l'ex-police politique, Securitate, accusent le chef de l'État d'avoir violé la Constitution.(lefigaro.fr) La vie politique roumaine à l'aire riche en rebondissement.

Ban Ki-moon veut réorganiser la mission d'observation en Syrie
Ban Ki-moon a recommandé vendredi au Conseil de sécurité de l'Onu de réduire le nombre d'observateurs en Syrie et de recentrer leur mission sur la mise en place d'une solution politique plutôt que sur l'application, de toute façon inexistante, du cessez-le-feu. Le secrétaire général de l'Onu a présenté devant le Conseil de sécurité un rapport sur le sort de la Mission de supervision des Nations unies en Syrie (Misnus), chargée principalement de vérifier le respect du cessez-le-feu, censé être en vigueur depuis le 12 avril dernier. Ce rapport, dont le contenu a été obtenu par Reuters, recommande de mettre davantage l'accent sur la centaine de civils de l'Onu chargés d'étudier sur le terrain la mise en place d'une solution politique, plutôt que sur les observateurs militaires qui ont suspendu l'essentiel de leurs activités le 16 juin dernier en raison de la poursuite des violences.(fr.reuters.com)  En faite cette décision est juste technique.

Source: Yahoo actualités


Référencement Internet et création de sites Web ici

Emmanuel Nouioua




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Octobre 2013 - 18:52 Fête des bergers et des traditions de Provence




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo