Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
Publi-Reportages
16/08/2006 - 16:16

Couture

Legrand 1894 : de la couture à la haute joaillerie

Legrand 1894 : de la couture à la haute joaillerie
la Gala GLX, la prémière montre haute couture



Un immense homme de talent et un aventurier visionnaire, c’est ainsi qu’on peut
qualifier Victor Legrand.
Dans son atelier de Bourges, en 1894, Victor Legrand, membre fondateur de la
célèbre « confrérie du savoir faire et du bon goût français », créateur doué et
rigoureux coud des habits pour la « gentle society », la bourgeoisie et la noblesse
du centre de la France, cette terre de bon goût.
Ils viennent de partout, de Bourges à Chambord, en passant par Tours et Bordeaux,
jusqu'à l’Orléanais. Il devint très vite le favori des descendants des princes et
des gentilshommes de la cour du roi auxquels il confectionne des costumes « à la
volonté »
C’est la naissance de ce qui va devenir le « sur mesure ».

Legrand, symbole de l’élégance

Très vite, Legrand se fait connaître. Sa réputation monte jusqu'à Paris. Il n’est
plus de lieux en France où l’on n’évoque le nom de Victor Legrand, maître
tailleur, maître des arts de la mode.
A sa mort, Eugène Legrand prendra sa succession, avant de la laisser à Daniel
Legrand. Ce dernier en fera le fleuron de la couture et du savoir faire « made in
France ».
Dans les châteaux de la Loire, Legrand devient symbole d’élégance et de savoir
être. Il ne se passe plus une seule rencontre où les convives et les maîtres de
soirées ne sont habillés par le maître tailleur !
Legrand est demandé, convoqué même, pour assurer l’apparat des grands de ce monde.
Il est devenu une marque, celle du savoir faire, de l’extrême exigence, et du
grand luxe.

Une réputation mondiale

Né en 1920 à Bourges, dans le Cher, en France, Daniel Legrand, un des fils d’Eugène
Legrand reprend le flambeau de l’auguste maison familiale. Rentré de la guerre de
1945 des idées plein la tête et une formidable envie de réussir . Nous sommes en
1963. C’était alors une place forte de la mode et du costume, dont le centre de
gravité s’est déplacé progressivement vers ce que l’on appelle aujourd’hui le
sentier.
Son savoir faire et sa rigueur se font connaître. Le tout- paris célébre ce génie de
la mesure qui conçoit et crée des vêtements si osés pour l’époque. Ces vêtements
vont séduire de plus en plus pour devenir des « symboles
incontournables d’élégance » pour tous les férus de bon goût.
La presse découvre et encense cet homme réservé et très mondain qui donne déjà à la
mode parisienne, ses premiers « coups de griffes » et ses lettres noblesses. Ses
clients sont japonais, allemands, américains, africains, ou orientaux. La presse
,avec le journal le Monde titre alors Legrand : « un tailleur mondial » (le Monde
du 6 juin 1994)

La consécration de la place de Paris

Reconnu et respecté par ses pairs, Daniel Legrand est membre fondateur et agrée de
la chambre syndicale nationale des Maîtres tailleurs.
En novembre 1987, les Chambres de Métiers de France lui décernent la médaille de
la reconnaissance artisanale, pour la reconnaissance de son talent.
Enfin, Jacques Chirac lui remettra la médaille vermeille de la ville de Paris pour
sa contribution à l’élégance et à la mode françaises lors du centenaire, de
l’auguste maison, le 24 septembre 1994.

des grands classiques du costume...

Avant de conquérir le monde, la griffe Legrand a déjà séduit un nombre conséquent
d’hommes de scènes, d’artistes, de stars et des hommes de pouvoir.
Dans ces ateliers, on croise pêle-mêle, des acteurs de cinéma, comme Jean Gabin, le
prince d’Arenberg (dont il confectionnera les tenues de mariage), la duchesse de
Valençay, madame Killian Hennessy, la baronne Ute Van Gutrun ou des hommes de
pouvoir comme le commissaire européen Pascal Lamy , ou de nombreux chefs d'états.

... au produit unique dans la haute horlogerie joaillerie

Les costumes élaborés par la dynastie Legrand sont entrés dans la légende. Du
premier coup de ciseaux des années 1894 à la conception des costumes de mariage de
la duchesse de Valençay, on retrouve chez Legrand, l’histoire de ces hommes qui,
grâce à leur passion pour la mode et le costume, ont généré une des marques les
plus prestigieuses et les plus courues par les décideurs de ce monde.
Nombre de ces tenues et ces créations sont encore une fabuleuse source d’inspiration
pour les créateurs d’aujourd’hui.
Devenue mythique, bien que confidentielle, la marque Legrand 1894 est ainsi très
recherchée par les connaisseurs. Son redéploiement dans la haute joaillerie
horlogerie la consacre désormais,comme une des valeurs sûres du luxe mondial .
Déjà, en 1898, l'auguste Maison avait réalisé pour le compte de la duchesse Hienz,
et de son amie ,la belle et richissisme baronne tchèque, Sidonie Nadherna, une des
parures les plus chères de l'histoire de la haute joaillerie. On la baptisa, la
Wells Bells. Le secret et le culte qui entourent la Wells Bells, en font encore ,
à ce jour, le bijou l

legrand1894@aim.com

Sylvie Delhaye










Flashback :
< >

Mercredi 12 Juin 2019 - 11:47 Appartement à vendre Chailly sur Montreux

Jeudi 18 Avril 2019 - 18:43 Avoir une résidence en Suisse ?

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn