Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Monde: Toute l'Actu
30/04/2019 - 17:17

Et si le Hard-Brexit arrangeait tout le monde?

La question de savoir si le hard-brexit n’arrangerait pas toutes les parties à ce divorce se pose. En effet, Theresa May qui, n’était pas favorable au brexit avant le référendum, ne peut empêcher les Britanniques de penser que le modalités de sortie de l’Europe que l’Union Européenne a négociées sont viciées et ne constituent que de petits arrangements destinés à faire une fausse sortie.

Le Parlement britannique, en rejetant systématiquement les accords, me semble sur la même ligne: « nous voulons sortir et ne pas sortir, attendre et voir venir (wait and see) ». Ceci pour la forme. Sur le fond, un hard-brexit constituerait la preuve que tout le monde peut sortir de l’Europe sans rien avoir à négocier. Pour les Britanniques, ce serait l’occasion de montrer une souveraineté entièrement retrouvée.

Ceci n’est pas forcément négatif et pourrait donner lieu à des négociations sur la table ou sous la table, comme savent si bien le faire les diplomates. La relation Grande Bretagne / Union Européenne serait alors plus satisfaisante pour les uns et les autres. Mais...



Et si le Hard-Brexit arrangeait tout le monde?

Mais cela arrange-t-il les affaires de notre Michel Barnier qui, selon une rumeur persistante, viserait la tête de la Commission Européenne? Ce hard brexit ne serait-il pas interprété comme son échec? A lui de répondre: il a sûrement quelques jokers quelque part. En tout état de cause, un hard brexit démontrerait aux pays euro-sceptiques qu’ils peuvent quitter l’U.E. comme ils l’entendent. Et ce n’est peut-être pas une mauvaise chose pour l’Europe elle-même. 


Henri Vario-Nouioua








Flashback :
< >

Vendredi 7 Juin 2019 - 02:43 D-Day et des broutilles






Partageons sur FacebooK