Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
11/07/2012 - 21:37

Europe: le retour du bunga bunga

Revue de presse Europe du 11/07/2012

Europe: le retour du bunga bunga - Début des poursuites en France dans l'affaire Zeitouni - Les Etats veulent limiter la hausse du budget de l'UE en 2013 - Italie: Berlusconi à nouveau candidat au poste de Premier ministre.



Europe: le retour du bunga bunga
 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Début des poursuites en France dans l'affaire Zeitouni
La justice française a ouvert mercredi une information judiciaire pour homicide involontaire aggravé dans le dossier de Lee Zeitouni, fauchée en 2011 à Tel Aviv par une voiture dans laquelle se trouvaient deux Français. L'annonce en a été faite par le parquet de Paris à la suite d'une plainte déposée en France par la famille de la victime, plus de neuf mois après les faits. Un juge d'instruction devrait être rapidement désigné. Les parents de la jeune femme, Kate et Itsik Zeitouni, espéraient initialement un procès en Israël mais se sont résignés à un procès en France, Paris n'extradant pas ses ressortissants. Aussitôt après le drame, les deux Français, Claude Khayat et Éric Robic, avaient regagné l'Hexagone, reconnaissant leur culpabilité dans sa mort, mais refusant d'être jugés en Israël où ils s'estimaient en danger.(fr.reuters.com) Ce genre d'affaire est pratiquement un cas pratique universitaire, n'allez pas me dire que tout le système judiciaire sera mis en difficulté pour cela.

Les Etats veulent limiter la hausse du budget de l'UE en 2013
Les gouvernements de l'Union européenne se sont entendus mercredi pour s'opposer aux projets de forte augmentation du budget de l'UE l'an prochain, en limitant la hausse à 2,8% pour éviter d'alourdir le fardeau des pays les plus affectés par la crise de la dette. Les Etats qui peinent déjà à réduire leur propre déficit budgétaire avaient réagi avec vigueur à la proposition formulée en avril par la Commission européenne de porter les dépenses de l'UE à 138 milliards d'euros l'an prochain, soit une hausse de 6,8% qui alimenterait l'inflation. "La position du Conseil est un compromis entre la nécessité d'éviter un poids inutile pour les finances publiques nationales en ces temps de consolidation budgétaire, et la nécessité de mesures de soutien à la croissance", a assuré le Conseil des ministres dans un communiqué. La Commission a défendu sa proposition en expliquant que l'augmentation de 6,8% est nécessaire pour financer les grands projets d'infrastructures et d'autres engagements de financement qui ont déjà été pris.(fr.reuters.com) Cette crise aura au moins servit à fédérer le gouvernement Européen.

Italie: Berlusconi à nouveau candidat au poste de Premier ministre
La rumeur d'un retour de Berlusconi en politique italienne courait depuis quelques semaines, mais le Corriere della Sera est le premier à enlever les points d'interrogation et le conditionnel ce mercredi 11 juillet. Selon le quotidien, le Cavaliere a pris la décision de se présenter en tête de liste du Peuple de la liberté (PDL, le parti qu'il a fondé en 2009) aux élections législatives prévues pour le printemps 2013 (il approchera alors les 77 ans), et brigue donc un nouveau mandat de Premier ministre. Le Corriere écrit: «Il a passé les dernières semaines à étudier les sondages, à analyser les scénarios de l'élection de 2013, à écouter les dirigeants du PDL, les businessmen et les responsables étrangers. Mais à l'arrivée, la décision est prise: Berlusconi présentera de nouveau sa candidature pour le poste de Premier ministre.» Un récent sondage aurait joué un rôle décisif dans la décision de Berlusconi selon le journal. L'étude ne donnait que 10% d'intentions de vote à un PDL sans Berlusconi, 18% dans le scénario où le secrétaire du parti Angelino Alfano se présenterait avec un soutien actif du Cavaliere et 30% si Berlusconi se présentait lui-même pour le poste de président du Conseil «avec à ses côtés Alfano et une équipe de jeunes dirigeants».(slate.fr) 30% ce n'est pas rien.

Source: Yahoo actualités



Référencement Internet et création de sites Web ici

Emmanuel Nouioua




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Octobre 2013 - 18:52 Fête des bergers et des traditions de Provence




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo