Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
03/07/2012 - 20:24

Europe moins fédéraliste que les Etats-Unis

Revue de presse Europe du 3/07/2012

Europe moins fédéraliste que les Etats-Unis - Tour de France : le plus costaud c'est Peter Sagan - Les Etats-Unis sont-ils plus fédéralistes que l'Europe? - L'équipe de France attend son patron.



Europe moins fédéraliste que les Etats-Unis
 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Tour de France : le plus costaud c'est Peter Sagan
Le Slovaque Peter Sagan remporte la 3e étape du Tour à Boulogne-sur-Mer, au terme d'un sprint en côte, en costaud. C'est son deuxième succès en quatre jours. Peter Sagan, qui s'était imposé dimanche à Seraing (Belgique), a devancé cette fois d'une seconde le Norvégien Edvald Boasson Hagen et un autre Slovaque, Peter Velits. Cancellara a pris la quatrième place devant le Suisse Michael Albasini et le vainqueur sortant du Tour, l'Australien Cadel Evans, il conserve son maillot jaune. Le Britannique Bradley Wiggins a été gêné par une chute survenue à moins de 400 mètres de la ligne. Sans conséquence apparente pour le favori du Tour. Néophyte du Tour, Sagan (22 ans) s'est offert le luxe d'un geste de danse en franchissant la ligne. Dans cette étape de 197 kilomètres, l'Espagnol Ruben Perez a lancé l'échappée du jour, avec le Danois Michael Morkov, l'Ukrainien Andriy Grivko, les Français Sébastien Minard et Giovanni Bernaudeau. Le quintette a obtenu un bon de sortie limité à cinq minutes de la part de l'équipe de Cancellara qui a roulé en tête du peloton, avec un coéquipier de Sagan (Szmyd). Sous un ciel très nuageux, l'écart a été réduit tardivement à cause de plusieurs chutes collectives qui ont désorganisé le peloton. Le Bélarusse Kanstantsin Siutsou, un coéquipier du Britannique Bradley Wiggins, a été le premier à abandonner à quelque 54 kilomètres de l'arrivée. Il a été imité à une trentaine de kilomètres de Boulogne-sur-Mer par l'Espagnol Jose Joaquim Rojas, longtemps en lice l'an passé pour le maillot vert du classement par points.(lemonde.fr) Le Tour du France est une des seules compétitions sompétitions sportives à avoir un suspens bien calculé.

Les Etats-Unis sont-ils plus fédéralistes que l'Europe?
La validation de la réforme de l'assurance santé aux Etats-Unis constitue une étape vers un modèle social inspiré du Vieux Continent. Mais cette avancée a remobilisé les adversaires de Barack Obama. Pendant que l'Europe s'échine, de sommet en sommet, à sauver son modèle social, les Etats-Unis d'Obama se rapprochent, timidement, d'un modèle social inspiré du Vieux Continent. La décision prise par la Cour suprême de valider la réforme de la santé, l'Affordable Care Act (loi sur les soins accessibles), rebaptisée Obamacare, représente une étape essentielle dans cette direction. Depuis le projet de "Grande Société" insufflé par Lyndon B. Johnson dans les années 1960, aucune avancée sociale n'aura été aussi marquante. Hillary Clinton, sous le mandat de son époux, Bill, avait échoué à la mettre en oeuvre. Cette fois, en déclarant l'Obamacare conforme à la Constitution, la Cour a donné un sérieux coup de pouce à son promoteur, Barack Obama, qui avait obtenu de justesse le vote du Congrès, en mars 2010. Concrètement, 32 millions d'Américains seront tenus de cotiser, au titre de l'assurance-maladie, auprès d'organismes essentiellement privés et disposeront ainsi d'une couverture santé.(l'express.fr) En voilà une quéstion passionante.

L'équipe de France attend son patron
Didier Deschamps ? Paul Le Guen ? Le flou autour de la suite de Laurent Blanc à la tête des Bleus ne s'est pas dissipé à l'issue de la réunion du comité de la FFF mardi. Didier Deschamps a dit non au poste de sélectionneur, ou du moins se laisse du temps pour se décider, quelques heures seulement après avoir officialisé son départ de l'OM. Noël Le Gräet lui a donné, à l'issue de la réunion du Comex (comité exécutif de la Fédération française de football) qui s'est tenu mardi, le temps de la réflexion. A moins qu'il ne donne finalement la priorité à un autre candidat. Paul Le Guen est en première ligne, alors qu'il dirige actuellement la sélection d'Oman. Mais Alain Giresse, sélectionneur du Mali, n'a pas dit son dernier mot. Rien ne sert de courir à la FFF, il faut sélectionner à point.(lemonde.fr) L'équipe de France attendrat longtemps.

Source: Yahoo actualités



Référencement Internet et création de sites Web ici

Emmanuel Nouioua




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Octobre 2013 - 18:52 Fête des bergers et des traditions de Provence




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo