Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
27/02/2012 - 18:49

Europe: nouvelles sanctions contre la Syrie

Revue de presse Europe 27 février 2012

Europe: nouvelles sanctions contre la Syrie - Complot islamiste contre Poutine : un attentat opportun ? - L'UE adopte de nouvelles sanctions contre la Syrie - Garzon/Franco: le retour des 2 Espagne.



Europe: nouvelles sanctions contre la Syrie
 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Complot islamiste contre Poutine : un attentat opportun ?
Les services secrets russes ont annoncé, lundi 27 février au matin, avoir déjoué un complot islamiste visant le premier ministre russe, Vladimir Poutine, grand favori de l'élection présidentielle du 4 mars. Une annonce qui intervient au lendemain de la grande manifestation anti-Poutine de dimanche qui a réuni quelques milliers de personnes. Le porte-parole de M. Poutine, Dmitri Peskov, a tout de suite confirmé l'information, mais s'est refusé à tout commentaire, selon l'agence russe Interfax. La semaine dernière, la plupart des sondages annonçaient une victoire écrasante de l'ex-agent du KGB, crédité de 58,7 % des suffrages dès le premier tour par l'institut public FOM, et de 66 % par l'institut indépendant, Centre Levada. Mais la persistance des manifestations réclamant le départ de Poutine du Kremlin incite le candidat à rester sur ses gardes. La révélation, lundi, par la télévision d'Etat, Perviy Kanal, du démantèlement d'un complot anti-Poutine, arrive à point nommé. Selon les informations données par la chaîne, deux islamistes auraient été arrêtés en lien avec l'explosion d'une bombe, le 4 janvier, dans un appartement d'Odessa, dans le sud de l'Ukraine, dans laquelle une personne a été tuée.(lemonde.fr) Pourquoi les terroristes avaient-ils choisi l'Ukraine comme ce qui ressemble à une base arrière? Pour moi c'est un témoignage de l'immense influence que peut encore avoir la Russie.

L'UE adopte de nouvelles sanctions contre la Syrie
Les pays membres de l'Union européenne se sont entendus lundi pour imposer de nouvelles sanctions à la Syrie en ciblant particulièrement la Banque centrale et plusieurs ministres dans le but de réduire les sources de financement du régime de Bachar al Assad. Les nouvelles mesures, qui prendront effet cette semaine, prévoient également l'interdiction du commerce de l'or et d'autres métaux précieux, ainsi que celle des vols cargos en provenance de Syrie, ont déclaré des officiels européens. Cette nouvelle liste de sanctions avait été annoncée vendredi par le chef de la diplomatie française Alain Juppé lors de la conférence des "Amis de la Syrie" en Tunisie. Le secrétaire britannique au Foreign Office, William Hague, a estimé que ces sanctions étaient d'une importance cruciale pour accentuer la pression sur le dirigeant syrien après plus de onze mois de répression sanglante.(fr.reuters.com) Je comprends bien que l'UE adopte ces sanctions pour étouffer le régime syrien, mais cela aura aussi un effet sur la population, ce qui n'est pas du tout souhaitable.

Garzon/Franco: le retour des 2 Espagne
En pleine crise économique, le pays ne se divise pas tant entre keynésiens et libéraux qu'entre les partisans de l'amnistie des crimes franquistes et ceux de l'ouverture des fosses communes, entre le retour au conservatisme moral ou la poursuite de la démocratisation culturelle. «L'Espagne est paradoxale. Hier, hommage solennel à Manuel Fraga, le troisième en une semaine. Et aujourd'hui, procès multiple contre Baltasar Garzon.» Pour que les Européens prennent conscience de l'étendue du paradoxe, l'éditorialiste d'El Periodico Albert Sáez résume l'identité de Fraga en une question: «Vous imaginez le scandale si Merkel se rendait aux funérailles d'un ex-ministre d'Hitler?» Baltasar Garzon, lui, est connu à l'inverse pour avoir fait tomber un dictateur, le Chilien Pinochet, pas pour l'avoir épaulé.(Slate.fr) Un dictateur est un dictateur, même s'il en fait tomber un autre, certainement pour des raisons que seul l'esprit dément d'un dictateur peut admettre. Si je  tue un homme serais-je pardonné en donnant la vie le lendemain? Un paradoxe du droit? Un paradoxe social? Toute structure est aveugle hors de ses procédures ordinaires et l'instauration de procédures exceptionnelles engendre l'injustice.


Source: Yahoo actualités


Référencement Internet et création de sites Web ici

Emmanuel Nouioua




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Octobre 2013 - 18:52 Fête des bergers et des traditions de Provence




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo