Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
09/07/2012 - 23:30

Europe: polémique en Allemagne

Revue de presse Europe du 7/07/2012

Europe: polémique en Allemagne - Polémique en Allemagne sur un projet de couvre-feu pour mineurs - Grèce : Antonis Samaras obtient la confiance du Parlement - Une princesse saoudienne veut l'asile au Royaume-Uni.



Europe: polémique en Allemagne
 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Polémique en Allemagne sur un projet de couvre-feu pour mineurs
Les adolescents allemands pourraient être privés de concerts et de marchés de Noël nocturnes, à moins d'être accompagnés par un adulte. C'est en tout cas ce que cherche à imposer la ministre allemande de la Famille Kristina Schröder pour éviter le "binge-drinking" des jeunes, phénomène qui consiste à consommer le plus d'alcool possible en un minimum de temps pour en maximiser les effets. La ministre prévoit d'interdire aux jeunes de moins de 16 ans de participer après 20h00 à des événements publics où de l'alcool peut être consommé, sans accompagnement parental ou sans la présence d'une personne ayant l'autorité parentale. Les jeunes âgés de 16 à 18 ans se verraient imposer la même interdiction après minuit. L'âge de l'accompagnateur passerait par ailleurs de 18 à 21 ans. Mais cette proposition suscite déjà de nombreuses critiques, y compris au sein de la coalition gouvernementale de centre-droit. Le parti libéral-démocrate allemand (FDP), membre du gouvernement d'Angela Merkel, a ainsi qualifié ces propositions d'inapplicables. "Un jeune de 20 ans pourrait acheter de la vodka mais ne pourrait pas emmener son frère de 13 ans au cinéma à 19h00.(fr.reuters.com) Nombre de couvre-feux ont vues le jour, aucun n'a tenue.

Grèce : Antonis Samaras obtient la confiance du Parlement
Le nouveau Premier ministre grec a reçu le feu vert nécessaire pour appliquer sa politique pro-euro, destinée à convaincre les Européens. Le nouveau Premier ministre grec, Antonis Samaras, a obtenu dimanche le mandat du Parlement pour appliquer sa politique centrée sur les privatisations, destinée à convaincre les ministres des Finances de la zone euro qui se réunissent lundi que la Grèce est repartie sur la bonne voie. À la tête d'une coalition gouvernementale pro-européenne, Antonis Samaras, chef du parti de droite Nouvelle-Démocratie (ND), a reçu le soutien des 179 députés appartenant aux 3 partis qui soutiennent ce gouvernement (ND, Pasok socialiste, Gauche démocratique Dimar) sur les 300 que compte le Parlement. Après trois jours d'intenses débats sur les façons d'apaiser la rigueur, dictée par les créanciers, Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international (FMI), ce vote conforte Antonis Samaras à quelques heures de la réunion de l'Eurogroupe à Bruxelles. Les ministre des Finances devraient une nouvelle fois plancher sur la gravité de la situation hellénique, ainsi que sur l'aide à Chypre et les banques espagnoles.(lepoint.fr) C'est un miracle, avouons les choses.

Une princesse saoudienne veut l'asile au Royaume-Uni
La petite-fille du fondateur du royaume assure qu'elle risque d'être persécutée par des membres de sa famille si elle rentre dans son pays. «Princesse Barbie» ne veut pas rentrer à la maison. La Saoudienne Sara Bint Talal Ibn Abdel Aziz al-Saoud a demandé l'asile à la Grande-Bretagne. Une première pour un membre aussi important de la famille royale saoudienne. La petite-fille du fondateur du royaume assure qu'elle risque d'être persécutée par des membres de sa famille si elle rentre en Arabie saoudite. La validité du passeport de Sara a expiré deux ans après son arrivée en Grande-Bretagne et elle risque l'expulsion, son visa étant périmé. «Avec mes profonds regrets et dans la mesure où je n'avais pas le choix, j'ai écrit au ministère de l'Intérieur du Royaume-Uni pour demander, pour moi-même et pour mes enfants, l'asile politique», affirme dans un communiqué celle qui est surnommée la «princesse Barbie», en raison de son éducation très choyée. De fait, lorsque le Sunday Telegraph lui demande si elle était conduite partout en Rolls Royce, elle répond: «Je déteste les Rolls Royce, j'adore les Aston Martin.»(lefigaro.fr) Que faire de mieux pour embêter l'Angleterre?

Source: Yahoo actualités


Référencement Internet et création de sites Web ici

Emmanuel Nouioua




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Octobre 2013 - 18:52 Fête des bergers et des traditions de Provence




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo