Sommaire
Faits Divers - Société
16/01/2012 - 22:33

Faits-divers: un boa égaré

Faits-divers: un boa égaré - Un boa en vadrouille dans le TGV Paris-Marseille - Que faire quand un ami partage sur Facebook malgré lui ? - Leur arsenal de guerre était livré par la Poste.



Faits-divers: un boa égaré
Un boa en vadrouille dans le TGV Paris-Marseille
C'est un boa de 2 mètres de long que transportait samedi un voyageur du TGV Paris-Marseille, qui a réussi à s'enfuir discrètement du sac où il se trouvait. L'animal est alors allé se promener, pendant un certain temps, dans les gaines d'aération au-dessus de la tête des passagers sans que ceux-ci ne s'en aperçoivent... Quand le propriétaire de l'animal s'est rendu compte de sa disparition, il a été prévenir le contrôleur, mais il a fallu attendre l'arrivée à la gare de Saint-Charles à Marseille pour intervenir. Une fois les passagers descendus, une équipe spécialisée du bataillon des marins pompiers et formée à ce type d'intervention est partie à la recherche du reptile, relate La Provence. Finalement, le boa a été repéré dans une gaine d'aération et il a fallu découper une cloison du TGV pour le récupérer !(lepost.fr) Comment un boa a-t-il réussi à s'enfuir dans un train ultra-fréquenté?

Que faire quand un ami partage sur Facebook malgré lui ?
Ca nous est tous arrivé : on vérifie notre fil d'actualité Facebook entre deux parties de Minecraft réunions importantes, et on nous informe que notre bon et respectable ami Jean-Machin a partagé un lien scabreux comme "Wow, cliquez pour découvrir les seins de Kim Kardashian" ou encore "Regardez ce que cette racaille fait à ce bichon maltais !". En fait, ça nous est probablement aussi arrivé à tous d'être la personne qui a partagé ce genre de contenus par inadvertance. Si ça n'est pas encore le cas, dites vous qu'il suffit d'une nouvelle innovation des pirates du like ou d'une nouvelle mise à jour super sympa de Mark Zuckerberg & co pour que ça vous arrive aussi.(fluctuat.net) Et oui, Facebook est devenu un énorme business, et pas que publicitaire.

Leur arsenal de guerre était livré par la Poste
Pour se procurer leurs fusils d'assaut à Rennes, un groupe de trois hommes utilisait simplement la Poste. En effet, leurs armes de guerre étaient livrées dans de simples colis. A Rennes, des trafiquants d'armes utilisaient la Poste pour se faire livrer leur attirail. En décembre dernier, trois hommes ont été écroués dans cette affaire pour avoir acheté et revendu des armes de guerres et des armes de poings. En effet, le petit groupe se faisait livrer des fusils d'assaut par voie postale, explique Ouest France. Les policiers ont démantelé ce gang grâce aux informations reçues au sujet d'un ancien militaire de Poitiers et collectionneurs d'armes. Une enquête a donc été ouverte et s'est suivie par une mise sur écoute et une surveillance intense des suspects. Les trois hommes interpelés sont tous âgés 30 et 54 ans. Ils sont accusés d'"acquisition sans autorisation et en bande organisée d'armes de guerre et de catégories 4 (pistolets et revolvers)".(gentside.com) Donc malgré toutes les mesures consécutives au 11 septembre, la poste est toujours capable de livrer des armes...

Source: Yahoo actualités


Emmanuel Nouioua












Partageons sur FacebooK
Petites annonces