Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
Publi-Reportages
02/11/2006 - 17:19

Foie gras sans gavage au salon de l'alimentation 2006



Le salon international de l'alimentation (SIAL) s'est tenu du 22 au 26
> octobre 2006 à Paris. Parmi les nouveautés de cette année : un foie gras
> produit sans gavage, présenté par une petite entreprise espagnole des
> environs de Séville (société La Pateria de Sousa).
> D'après nos informations (à confirmer), cette préparation serait à base
> d'une émulsion de foies de canards non gavés. En l'absence de précisions
> sur les conditions d'élevage, de transport et d'abattage des oiseaux dont
> les foies sont transformés par cette entreprise, il est difficile de
> comparer leur sort à celui des animaux utilisés dans la filière de
> production classique. Au moins leur est-il épargné de subir l'introduction
> forcée d'un tube et de la pâtée de gavage dans la gorge.
> « Faux gras »
> Alors que le foie gras n'est interdit à Chicago que depuis août dernier
> (cf. notre précédente actualité), des restaurateurs de cette ville
> proposent eux aussi déjà des préparations, appelées « faux gras », à base
> de foies de canards non gavés. D'autres restaurateurs, encore plus
> préoccupés de la triste condition des animaux dans les élevages,
> présentent quant à eux des alternatives végétales. Un critique
> gastronomique a comparé ces préparations au foie gras classique, et en a
> fait une critique élogieuse.
> Un mensonge savamment entretenu
> Ces diverses informations nous rappellent à quel point la position de
> défense du gavage adoptée par les dirigeants de la filière française du
> foie gras - et leurs relais scientifiques et politiques - est fragile :
> elle repose en partie sur l'idée mensongère qu'il n'existe pas
> d'alternative au gavage.
> Ainsi, pour justifier le vote d'un article de loi visant à pérenniser la
> pratique du gavage, les élus défenseurs de cette pratique ont argumenté
> qu'« il n'existe pas d'alternative à la pratique du gavage traditionnel »
> (cf. notre dossier).
> Pourquoi cette application des dirigeants de la filière française à nier
> l'évidence ? Principalement parce que la recommandation européenne de
> 1999, qui interdit la pratique du gavage, ne lui accorde un sursis que
> dans les régions où elle est déjà pratiquée et à la condition du
> développement de méthodes alternatives sans gavage. Soutenir qu'aucune
> alternative n'est en vue fait partie de la stratégie mise en oeuvre par la
> filière pour tenter d'obtenir que le sursis soit indéfiniment prolongé.
> Quand la tradition a de l'imagination
> Pourquoi la filière française s'acharne-t-elle à défendre le gavage ? Pour
> le comprendre, il faut savoir que les industriels français établis sur ce
> marché ont obtenu que l'appellation « foie gras » soit réservée aux foies
> et pâtés produits par gavage. Ils ont ainsi créé une barrière à l'entrée
> contre tout concurrent potentiel, français ou étranger, qui s'aviserait de
> les concurrencer par un produit aux caractéristiques similaires mais
> obtenu autrement. En prétextant défendre la « tradition » (qu'ils
> pratiquent en enfonçant des pompes hydrauliques dans la gorge d'oiseaux en
> cage de batterie), ces industriels défendent surtout leurs parts de marché
> contre tout entrepreneur plus innovant qu'eux...
> « Souffrances utiles »
> Pour conclure, remarquons à quel point le débat sur le gavage se trouve
> appauvri et biaisé lorsqu'il est réduit à la question de savoir s'il
> existe des alternatives à cette pratique. Il suffit pour s'en rendre
> compte d'expliciter ce qui est implicite à cette façon de poser le
> problème : par exemple, qu'il serait légitime de continuer à rendre
> délibérément malades trente millions d'oiseaux par an s'il s'avérait
> impossible sans cela d'offrir aux consommateurs un mets similaire à celui
> qu'ils achètent aujourd'hui en de rares occasions, et dont la consommation
> n'est vitale pour personne. L'implicite dans cette façon d'aborder le
> sujet consiste au fond à vider de tout contenu le principe selon lequel
> « il ne faut pas infliger aux animaux des souffrances inutiles » puisque
> aucune souffrance animale, si grande soit-elle, ne serait « inutile » dès
> lors que sa remise en cause provoquerait un dérangement, si minime
> soit-il, pour des producteurs ou des consommateurs.
> Sources
> .France 2 - « L'alimentation du futur est au SIAL » - 21 octobre 2006
> .RTL - « Les produits sains de nouveau "tendance" » - 7 septembre 2006
> .The Chicago Tribune - "How does faux foie gras taste? Our critic knows"
> (en anglais) ; « Quel est le goût du faux foie gras ? Notre critique le
> sait » (traduction en français) - 21 septembre 2006
> .Société LA PATERIA DE SOUSA, C/ real, 31, 06420 Fuentes-de-Cantos,
> Espagne, téléphone : +34 924500750
> Contacts: STOP GAVAGE - http://stopgavage.com - contact@stopgavage.com
> .Antoine Comiti : 06 03 83 96 24
> .Sébastien Arsac : 06 26 27 54 66

Sylvie Delhaye










Flashback :
< >

Mercredi 12 Juin 2019 - 11:47 Appartement à vendre Chailly sur Montreux

Jeudi 18 Avril 2019 - 18:43 Avoir une résidence en Suisse ?

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn