Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
France
12/07/2012 - 22:13

France: Sanofi au régime des travailleurs

Revue de presse France du 12/07/2012

France: Sanofi au régime des travailleurs - Nouvelle reculade de l'avocate du père de Merah - 42% des mères au foyer auraient souhaité continuer à travailler - Sanofi se préparerait à supprimer plusieurs milliers d'emplois.



France: Sanofi au régime des travailleurs
Sanofi se préparerait à supprimer plusieurs milliers d'emplois
Arnaud Montebourg l'a annoncé ce jeudi devant les sénateurs, alors que le groupe pharmaceutique a fait cinq milliards de bénéfices en 2011. Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a affirmé jeudi, devant les sénateurs, que Sanofi envisageait de supprimer «plusieurs milliers» d’emplois, alors que le groupe pharmaceutique n’a lui-même jamais informé officiellement sur les conséquences sociales de ses projets de réorganisation. «Sanofi vient de débarquer à Bercy pour nous dire: "nous envisageons plusieurs milliers de suppressions d’emplois"», a déclaré au Sénat Arnaud Montebourg, au milieu de l'énumération des récents plans sociaux annoncés. «Que ne l’avez-vous pas dit plus tôt ? Car l’année dernière vous faisiez cinq milliards d’euros de bénéfices», a ajouté le ministre, à l’attention des dirigeants de Sanofi. Interrogé sur France 2, le ministre a qualifié «d’abusif» le projet de réorganisation du groupe. Estimant qu’il y avait deux sortes de plans sociaux, notamment «les plans sociaux abusifs. C’est le cas par exemple de Sanofi», a-t-il dit, rappelant de nouveau les bénéfices du groupe.(libération.fr) Le groupe a peut-être perdu de l'argent cette année, les profits n'étaient peut-être pas à la hausse.

Nouvelle reculade de l'avocate du père de Merah
Malgré ses promesses, Me Mokhtari ne veut plus remettre de vidéos à la justice française. Nouveau rebondissement dans l'affaire Merah. Me Zahia Mokhtari , l'avocate algérienne du père de tueur de Toulouse, ne remettra pas à la justice française, comme elle l'avait pourtant annoncé, les deux vidéos de 20 minutes dont elle prétend être en possession, ces mystérieux documents prouvant, selon elle, que le «tueur au scooter» était manipulé. «Nous avons pris cette décision suite à la diffusion par TF1 des enregistrements des négociations entre la police et Mohamed Merah. Nous respectons les déclarations du ministre français de l'Intérieur Manuel Valls selon lequel il est important de préserver les familles des victimes, a argumenté l'avocate lors d'une conférence de presse donnée cet après-midi à Alger. Les vidéos que nous avons peuvent heurter la sensibilité de la famille Merah et les familles des victimes, mais aussi les Algériens et les musulmans. C'est la raison pour laquelle nous avons décidé de mettre temporairement ces vidéos de côté.»(lefigaro.fr) Un bon coup en vaut bien un autre, il faut juste bien le choisir.

42% des mères au foyer auraient souhaité continuer à travailler
Nombre d'enfants, niveau d'étude, image de soi... Autant de facteurs qui poussent certaines femmes à arrêter leur carrière pour élever leurs enfants. Arrêter de travailler pour élever ses enfants n'est pas systématiquement un choix pour les mères. Ces dernières doivent arbitrer entre carrière, enfants et image de soi, sans toujours trouver un équilibre personnel, selon deux études publiées cette semaine. Le congé parental, qui permet de suspendre son activité sans rompre son contrat de travail, est à 94% pris par la mère. De trois ans maximum, il peut être rémunéré jusqu'à 566 euros mensuels. En 2007, 57% des mères ayant au moins un enfant de moins de trois ans non scolarisé travaillaient, soit vingt points de moins que l'ensemble des femmes de 25 à 45 ans, rappelle une étude publiée ce jeudi par l'Insee. 42% des mères devenues inactives auraient souhaité continuer à travailler. Premier constat, "la cessation d'activité est loin de résulter systématiquement d'un choix", écrit l'auteur Bénédicte Galtier, qui relève que "42% des mères devenues inactives auraient souhaité continuer à travailler" mais que plusieurs paramètres, et pas seulement le nombre et l'âge des enfants, ne leur ont pas laissé le choix.(l'express.fr) Le drame c'est que 58% d'entre elles ne souhaitent pas travailler. Travailler avec tout ce que ce mot comporte bien entendu.

Source: Yahoo actualités


Référencement Internet et création de sites Web ici

Emmanuel Nouioua








Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League