Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
France
02/05/2012 - 21:53

France: la thèse de la police

Revue de presse France du 2 Mai 2012

France: la thèse de la police - Seconde intrusion dans une centrale nucléaire - Un médecin violemment agressé par les proches d'une malade au CHU de Grenoble - Mise en examen d'un policier à Noisy-le-sec: La thèse de la légitime défense mise à mal.



France: la thèse de la police
Seconde intrusion dans une centrale nucléaire
Quelques heures après le survol par un militant de Greenpeace de la centrale du Bugey dans l'Ain, un militant antinucléaire, qui ne fait pas partie de l'association, est entré dans celle de Civaux dans la Vienne. Les dispositifs de sécurité des centrales nucléaires françaises mis à l'épreuve par des militants. Hervé Couasnon, surnommé le «poète-escaladeur» depuis qu'il a escaladé à plusieurs reprises des bâtiments sécurisés pour y lâcher ses poèmes, a réussi à pénétrer dans la centrale nucléaire de Civaux (Vienne) mercredi. Il y serait resté près d'une heure avant d'être interpellé, selon un porte-parole d' EDF . L'homme s'est introduit dans la zone dite «surveillée» de la centrale, «dans laquelle se trouvent les bâtiments administratifs et le poste d'accueil mais aucune installation nucléaire», d'après l'entreprise. L'individu a profité du passage d'un camion pour pénétrer dans la zone. Un garde en faction l'a poursuivi sans toutefois le retrouver. «Je suis à l'intérieur, je suis caché dans un taillis», a indiqué Hervé Couasnon à l'AFP par téléphone. «Les Français en ont marre de la société dans laquelle ils vivent», a-t-il ajouté en affirmant vouloir interpeller les deux candidats à l'élection présidentielle sur la question du nucléaire, avant leur débat télévisé de mercredi soir. Le candidat socialiste a réagi en déclarant «faire confiance à l'Autorité de sûreté nucléaire».(lefigaro.fr) Nos centrales nucléaires sont-elles aussi fiables que des passoires?

Un médecin violemment agressé par les proches d'une malade au CHU de Grenoble
Un médecin a été violemment agressé et plusieurs membres du personnel du CHU de Grenoble blessés dimanche par une demi-douzaine de personnes mécontentes qu'une de leurs proches ait été hospitalisée dans une chambre sans fenêtre, un «événement exceptionnel», selon la direction de l'hôpital. Dimanche vers 18h, entre quatre et six personnes ont fait irruption aux urgences de l'hôpital de Grenoble en entrant par une porte interdite au public. «Ils sont allés directement dans le bureau du médecin car la famille avait déjà été reçue dans ce bureau et ils l'ont agressé à coups de poings, de téléphone sur la tête», a raconté Françoise Carpentier, chef du service des urgences, au cours d'une conférence de presse. «Un événement qui aurait pu être beaucoup plus dramatique». L'un des agresseurs a tenté d'abattre une chaise sur le crâne du médecin, selon elle. «Heureusement, un aide-soignant avait vu ces personnes. En entendant du bruit, il est intervenu. Le médecin a pu s'enfuir, est allé se réfugier dans un autre endroit du service», a-t-elle ajouté.(20minutes.fr) Admettre un patient dans une chambre sans fenêtre n'est, certes pas humain, mais attaquer le médecin en charge de ce patient et en plus de cela complètement stupide et inutile.

Mise en examen d'un policier à Noisy-le-sec: La thèse de la légitime défense mise à mal
Que dit le rapport d'enquête? Le gardien de la paix aurait tiré «hors situation de légitime défense». C'est ce que déclare le rapport d'enquête qu'a pu se procurer le site internet du Point ce mercredi matin. D'après de nouveaux éléments, le parquet retient également «l'existence de tirs volontaires mais incontrôlés». Damien S., avait fait feu à quatre reprises sur le multirécidiviste Amine Bentounsi le 21 avril dernier à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis). Il avait affirmé aux enquêteurs qu'Amine Bentounsi lui faisait face, et avoir agi en état de légitime défense. Le rapport évoque cependant «un tir à distance sans autre lésion de violence, de prise ou de défense».(20minutes.fr) Le policier aurait-il tiré par peur. Mais peur de quoi?

Source: Yahoo actualités


Référencement Internet et création de sites Web ici









Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK