Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
France
27/02/2012 - 19:12

France: menace sur les droit de l'Homme

Revue de presse France du 27 février 2012

France: menace sur les droit de l'Homme - «La garde alternée est peut-être le reflet d'un certain égoïsme» - Menace sur la Cour européenne des droits de l'homme - Mayotte: Un collégien poignardé à mort dans l'enceinte d'un lycée.



France: menace sur les droit de l'Homme
«La garde alternée est peut-être le reflet d'un certain égoïsme»
Le 4 mars 2002 était adoptée la loi relative à l'autorité parentale, ouvrant la possibilité pour les parents séparés de recourir à la résidence alternée. Une semaine sur deux, deux semaines chacun voire un mois sur deux, la durée étant fixée par les parents et le juge. En toile de fond, l'idée d'une meilleure répartition de l'autorité parentale entre le père et la mère. Dix ans plus tard, le député UMP Richard Mallié souhaite aller plus loin. Le 18 octobre 2011, il a déposé une proposition de loi visant à «privilégier la résidence alternée pour l'enfant en cas de séparation des parents.» Sans généraliser la résidence alternée, cette loi permettrait d'éviter que le «parent le plus agressif» ou celui s'opposant à une garde partagée, ne fasse échouer la médiation. Il appartiendrait aussi désormais au parent s'opposant à cette solution, de prouver les méfaits pour l'enfant, d'une résidence alternée.(20minutes.fr) Cela viendrait à penser que les enfants de divorcés, qui sont quand même les sujets de cette loi, doivent vivre jusqu'a leur majorité, donc pendant la période la plus importante de leur vie, dans deux domiciles, et se paratger entre deux "camps" bien démarqués. Pour moi cela revient à trainer au milieu des no man's land de la guerre de 14.

Menace sur la Cour européenne des droits de l'homme
David Cameron s'est rassis et les juges de la Cour européenne se sont regardés avec un soupir de soulagement. Le discours du premier ministre britannique, le 25 janvier à Strasbourg, était attendu avec anxiété: la Grande-Bretagne préside pour un semestre le Conseil de l'Europe et entend bien mettre au pas une Cour qui ose se mêler de la justice de Sa Gracieuse Majesté au lieu de s'occuper des Ukrainiens ou des Turcs. Le discours était finalement fort modéré, le premier ministre n'a pas fait à nouveau part de son 'dédain pour les bureaucrates non élus de Strasbourg', comme il l'avait fait à Londres en février 2011, mais la Cour européenne des droits de l'homme a bien conscience de traverser la plus grave crise de son histoire et redoute les propositions anglaises de réforme qui seront débattues en avril lors de la conférence de Brighton. La Grande-Bretagne n'a pas de leçons à recevoir en matière des droits de l'homme, a rappelé David Cameron devant les juges, depuis la Magna Carta de 1215 qui a garanti le droit à un procès équitable ou la 'Pétition des droits' de 1628 qui a interdit les détentions arbitraires.(lemonde.fr) L'Angleterre à peut-être adopté un ton ferme, cela ne veut pas dire qu'elle représente un danger pour la cour européenne des droits de l'Homme. Et, en effet, elle n'a pas de leçons à recevoir en matière de droits de l'homme. On notera par ailleurs qu'elle est considérée comme une société moins anxiogène que la France.

Mayotte: Un collégien poignardé à mort dans l'enceinte d'un lycée
Un collégien de 17 ans a été poignardé à mort, ce lundi après-midi dans l'enceinte d'un lycée de Mamoudzou, à Mayotte, après avoir été poursuivi par cinq jeunes gens, a-t-on appris de source policière. Poursuivi par cinq assaillants. Selon les premiers éléments recueillis, la dispute à l'origine du drame aurait commencé durant le week-end après un concert. La victime aurait été poursuivie par cinq assaillants, dont quatre ont été interpellés et placés en garde à vue, selon la même source, précisant que le cinquième était recherché. «Cet homicide ferait suite à une bagarre qui a eu lieu ce week-end à la sortie d'un concert à la maison des jeunes et de la culture de Mgombani (un quartier central de Mamoudzou, ndlr)», a déclaré le capitaine Chamassi, le chargé de communication de la police nationale à Mayotte. Il a précisé que la police avait dû «gérer des échauffourées entre bandes de jeunes» à l'issue de ce concert.(20minutes.fr) D'après les dires de la police, ce serait donc un règlement de comptes. Il n'empêche: 5 contre 1, ça fait frois dans le dos.

Source: Yahoo actualités


Référencement Internet et création de sites Web ici









Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK
Petites annonces