Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub     pub     pub    

pour y être
Europe
28/05/2021 - 20:19

L'Allemagne reconnaît officiellement son génocide colonial en Namibie


L'Allemagne a conclu vendredi avec la Namibie un accord visant à reconnaître officiellement comme un génocide le massacre de dizaines de milliers de personnes dans ce pays africain, perpétré à l'époque coloniale.



L'accord est le résultat de plus de cinq ans de pourparlers portant sur les événements survenus au début du 20e siècle, lorsque l'Allemagne était la puissance coloniale du pays d'Afrique australe.

L'Allemagne prévoit de soutenir la Namibie et les descendants des victimes au moyen d'un programme de "reconstruction et de développement" doté de 1,1 milliard d'euros.

Les projets s'étendront sur une période de 30 ans et couvriront la réforme agraire, y compris l'achat de terres, l'agriculture, les infrastructures rurales, l'approvisionnement en eau et la formation professionnelle.

"Compte tenu de la responsabilité historique et morale de l'Allemagne, nous demanderons pardon à la Namibie et aux descendants des victimes", a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, dans un communiqué.

Afin de trouver une voie commune pour se réconcilier et se souvenir des victimes, M. Maas a déclaré qu'il citerait les événements de l'ère coloniale allemande dans la Namibie d'aujourd'hui. Il a ajouté que l'accent serait mis sur les atrocités commises entre 1904 et 1908, sans ménagement et sans euphémisme.

"Nous appellerons désormais officiellement ces événements ce qu'ils étaient du point de vue d'aujourd'hui : un génocide", a déclaré M. Maas.

L'Allemagne a occupé la Namibie de 1884 à 1915.

De 1904 à 1908, l'empire allemand a mené une guerre contre les tribus Nama et Herero dans le but de chasser les populations indigènes.

Selon les historiens, le général allemand Lothar von Trotha, envoyé dans ce qui était alors l'Afrique du Sud-Ouest sous contrôle allemand, a donné l'ordre à ses troupes d'exterminer la totalité de la tribu Herero pour étouffer son soulèvement en 1904.

La tribu Herero est un groupe ethnique bantou du sud-ouest de l'Afrique, avec des populations également présentes en Namibie, au Botswana et dans certaines parties du sud de l'Angola.

On estime qu'environ 65 000 Herero et au moins 10 000 Nama ont été tués.

L'Allemagne a déclaré que des représentants des Herero et des Nama participaient aux négociations, bien que Berlin ait traité directement avec le gouvernement namibien.

Les pourparlers entre l'Allemagne et la Namibie ont débuté en 2015.

Dans le même temps, M. Maas a déclaré qu'il n'y aurait pas de réparations légales. Cela reflète la position de l'Allemagne selon laquelle la Convention sur le génocide de 1948 ne peut être appliquée rétroactivement, et que sa responsabilité est politique et morale plutôt que juridique.

Les fonds annoncés seront distincts de l'aide au développement continue accordée à la Namibie. Les ministres des Affaires étrangères des deux pays devraient signer l'accord, mais aucune annonce immédiate n'a été faite quant au moment où cela se produira.

En 2018, l'Allemagne a restitué plus d'une douzaine de crânes et d'autres restes humains qui avaient été prélevés en Namibie par les forces coloniales plus d'un siècle auparavant pour des expériences raciales pseudo-scientifiques. 





Victor Delhaye-Nouioua




Dans la même rubrique

Adieu Zizou. - 07/05/2006

Afrique - 16/08/2005

L'Express - 16/08/2005







Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb