Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
26/04/2012 - 21:54

L'UE s'expatrie à l'est

Revue de presse Europe du 26 Avril 2012

L'UE s'expatrie à l'est - L'UE demande à Kiev de pouvoir rencontrer Timochenko en prison - Le miel grec et les abeilles russes - Tchernobyl attend un nouveau sarcophage pour contenir la radioactivité.



L'UE s'expatrie à l'est
 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
L'UE demande à Kiev de pouvoir rencontrer Timochenko en prison
L'Union européenne a demandé à l'Ukraine d'autoriser son ambassadeur à rendre visite en prison à l'opposante Ioulia Timochenko, à la suite d'allégations selon lesquelles elle a été battue par ses gardiens, a déclaré jeudi Catherine Ashton, porte-parole de la diplomatie européenne. Ioulia Timochenko, 51 ans, a déclaré vendredi dernier qu'elle avait été frappée à l'estomac et arrachée de son lit pour être conduite de force dans un hôpital. Les autorités ukrainiennes ont démenti ces accusations. Sous le feu des critiques, le président ukrainien Viktor Ianoukovitch a annoncé jeudi en fin d'après-midi avoir demandé l'ouverture d'une enquête pour déterminer si sa principale opposante a été ou non victime de brutalités. "J'ai demandé au bureau du procureur général d'ouvrir une enquête sur la question et j'espère que nous aurons bientôt une réponse concrète", a-t-il déclaré à des journalistes. Ioulia Timochenko a entamé une grève de la faim mais les responsables pénitentiaires ont prévenu qu'elle pourrait être nourrie de force.(fr.reuters.com) Enfin l'UE fait son travaille.

Le miel grec et les abeilles russes
Engluée dans les méandres de la crise économique, la Grèce commence à espérer sortir la tête de l'eau, grâce au tourisme... russe ! Un million de Russes iront en vacances en Grèce cet été. Le chiffre peut paraître énorme, il est pourtant réel. À en croire les réservations pour l'été 2012, le tourisme russe en terres grecques marque une augmentation de 30 à 40 % par rapport à l'année dernière. Ces chiffres, annoncés dans le cadre du forum gréco-russe de Thessalonique, sont encourageants, d'autant qu'en 2011, les Russes étaient déjà 650 000 à se rendre en Grèce, ce qui représentait déjà une augmentation par rapport à 2010. Et ce n'est qu'un début, estiment les autorités russes. "Cent millions de Russes sont prêts à venir visiter la Grèce", affirme Sergei Fentorov, le président de l'union du patronat de Saint-Pétersbourg. "Cela ferait de la Grèce la première destination pour mon pays", ajoute-t-il. Cette tendance s'explique par la sympathie historique entre les deux peuples, et surtout la religion orthodoxe commune qui les rapproche au plus haut point. De surcroît, le président russe, Vladimir Poutine, se rend très fréquemment au mont Athos, péninsule du nord de la Grèce dotée de 20 monastères dont un russophone, interdit aux femmes et à toute présence mammifère.(lepoint.fr) Les russes s'entendent don bien avec quelqu'un.

Tchernobyl attend un nouveau sarcophage pour contenir la radioactivité
26 ans après la catastrophe de Tchernobyl, la menace de radioactivité reste élevée. Un nouveau sarcophage doit être mis en place au-dessus de l'ancienne chape fissurée. Des manifestations anti-nucléaire sont prévues ce jeudi dans toute l'Europe. L'Ukraine commémore ce jeudi le 26ème anniversaire du drame de Tchernobyl. Cette commémoration doit être marquée par le lancement officiel de l'assemblage du nouveau sarcophage du réacteur numéro quatre. Son explosion en 1986 a provoqué la pire catastrophe nucléaire de l'Histoire. La cérémonie devait débuter après un dépôt de gerbes à la mémoire des milliers victimes de l'explosion à la centrale située à une centaine de kilomètres au nord de Kiev. "La douleur de Tchernobyl se fait toujours sentir, c'est pourquoi nous nous soucions constamment de la sécurité du quatrième réacteur, détruit par l'explosion", a indiqué le président ukrainien, Viktor Ianoukovitch, dans un communiqué.(l'express.fr) Tchernobyl ne pardonne pas, même 26 ans après, cette zone reste dangereuse. Et pour des siècles et des siècles.

Source: Yahoo actualités


Référencement Internet et création de sites Web ici

Emmanuel Nouioua




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Octobre 2013 - 18:52 Fête des bergers et des traditions de Provence




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo