Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
09/11/2014 - 22:01

La réforme du FMI et les autres fonds monétaires

Le raz de marée républicain survenu aux Etats-Unis pourrait retarder la ratification par les Américains de la réforme du Fonds Monétaire International au sein duquel les droits de vote ne sont pas répartis en fonction de la puissance économique des États. D'autres institutions financières sont cependant en exercice: le Fonds monétaire arabe, le Fonds monétaire africain, le Fonds monétaire des BRICS, renvoyant à la notion de multi-polarité du monde. Revue du web:



La réforme du FMI et les autres fonds monétaires
 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
La réforme du FMI menacée par les républicains?
Le raz-de-marée républicain aux élections américaines menace de porter un coup fatal à la réforme du FMI pour laquelle Chirstine Lagarde s'était dite prête à exécuter une "danse du ventre". En usant de cette boutade début octobre, la patronne du Fonds monétaire international affichait sa détermination à convaincre le Congrès de ratifier la refonte de la gouvernance de l'institution, votée en 2010 mais dont l'entrée en vigueur reste suspendue au feu vert américain. Le résultat des élections de mi-mandat aux Etats-Unis ne va pas lui faciliter la tâche. D'une grande méfiance vis-à-vis des organisations multilatérales, le camp républicain s'est emparé mardi du Sénat et contrôlera donc, à partir de janvier, les deux chambres du Congrès des Etats-Unis. (Challenges via Yahoo news)

La montée en puissance du groupe des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud):
Les cinq BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) représentent actuellement 18 % du produit intérieur brut (PIB) mondial et 40 % de la population, 15 % du commerce et 40 % des réserves monétaires de la planète. Affichant un PIB commun de presque 14 000 milliards de dollars, ces économies ont représenté 30 % de la croissance mondiale depuis que la banque Goldman Sachs a inventé le terme BRIC en 2001 (…).
Les sceptiques voient les BRICS s'affronter en raison de rivalités internes et d'intérêts contradictoires, mais le club a fait preuve de solidité et de croissance, grâce à la complémentarité de ses membres. La Chine et l'Inde ont accès aux énormes ressources en matières premières, énergétiques et agricoles de la Russie, du Brésil et de l'Afrique du Sud, alors que les Chinois fournissent des biens de consommation à bas prix aux classes moyennes de leurs partenaires.» (ladocumentationfrancaise.fr)

Le Fonds monétaire africain et son ambition exagérée:
Fondé en 2009, le FMA a pour but de contribuer à la stabilité économique et à la gestion de la crise financière en Afrique, en donnant la priorité aux développements macroéconomique et des entreprises, ainsi qu’en favorisant les échanges entre les États d’Afrique. Il est prévu de créer un marché commun entre les États africains en 2017. … La mise en place du Protocole portant création et les statuts du FMA à Malabo, le vendredi 28 juin 2014, ne signifie en aucun cas que le continent africain va soudainement devenir financièrement indépendant. Les quinze États africains doivent ratifier les statuts de l’institution pour que celle-ci devienne opérationnelle. Un organigramme de l’institution doit être mis en place avant le recrutement du personnel, y compris d’un directeur général. (contrepoints.org)

La Banque mondiale et le Fonds monétaire arabe font cause commune pour promouvoir le financement du logement dans les pays du monde arabe:
Renforcer les normes de gestion des risques, d’améliorer les mécanismes de garantie, d’élargir l’accès au crédit à long terme, d’instaurer des mesures juridiques et réglementaires basées sur les meilleures pratiques en vigueur, de mettre au point des approches novatrices, et de recourir à des subventions ciblées et mieux adaptées aux besoins.
« Les événements intervenus récemment dans les pays arabes mettent en relief l’impérieuse nécessité de parvenir à une croissance économique plus équitable et mieux équilibrée », a souligné Jassim AI-Mannai, directeur général et président du conseil d’administration du FMA. « Dans ce contexte, élargir l’accès au financement du logement constitue désormais l’une des priorités majeures dans le domaine économique et social pour la région. » (banquemondiale.org)

Sylvie Delhaye S. D.






Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo