Sommaire
Publi-Reportages
27/03/2007 - 15:10

Le Choc !



Lorsque j’ai lu « le Merblex », j’ai ressenti comme un choc ! Il est rare en effet,
qu’un auteur vous procure le sentiment d’une vraie découverte. Cet auteur est
apprécié par les lecteurs assidus de littérature ; mais aussi et c’est là une autre
découverte : il est plébiscité par les jeunes. Avec son « Merblex », Mathias
Ollivier ouvre l’horizon à bien des mal-aimés. Ceci explique sans doute cela ? De
l’auteur, on peut se demander s’il n’est pas l’iconoclaste génial que tout le monde
attend ou le visionnaire le plus frémissant qui soit. En tous cas il maîtrise aussi
bien la biographie déchirante, brûlante et passionnée, que les concepts
initiatiques, sans jamais renier la tradition du roman populaire.


Paul Naget / Les Editions Demeter.


IV EME DE COUVERTURE

Hankeri, scribe de Pharaon, décède en haute Egypte et décide de se réincarner pour
évoluer encore. Plutôt que renaître en Orient, au sein d’une famille aimante, il
choisi de renaître dans le nord, en milieu hostile ; persuadé qu’il progressera
d’avantage en affrontant de terribles épreuves. Dès sa naissance, Ankheri, devenu
Henri, est rejeté par sa mère. Il est « de trop au monde »… Comme elle dit. Cela
fait de lui un Merblex révolté, inadapté à la culture Occidentale. La mère,
rebaptisée « La Bouche », mérite la première place au « hit parade » de la tyrannie
domestique. Elle voulait du bonheur… faut-il lui en vouloir ?
Henri entretient une relation « paranormale » avec la culture pharaonique, qu’ll
porte en lui, en réminiscence à sa vie antérieure. Il voue un véritable culte aux
dieux du panthéon Osirien. Il se réfugie dans cet univers comme dans une bulle
inviolable… échappant ainsi à son enfance troublée. Son envie de quitter l’enfer
familial est si forte, qu’il sort de son corps... Il se « décorpore »… il se «
dédouble », comme ils disent... Il rêve de remonter le Nil en barque solaire pour se
rassembler comme Osiris à qui il s’identifie. Pour exorciser son enfance malheureuse
et se construire une identité, le Merblex commet un crime : il la met à mort ! Il
transcende ses ressentiments à travers la géographie sacrée de son voyage intérieur.
Le Merblex lapide la « société des loisirs », s’en prend à la « comédie du bonheur
», prononce des sentences et remet « les pendules à l’heure », à travers un
discours cinglant et récurrent, perpétuant ainsi la légende d’Osiris. L’enfance
maltraitée, la différence, le conformisme, l'homosexualité, le bonheur, tous nos
repères y passent... Sans doute sommes nous tous des Merblex, c'est en tout cas une
idée largement propagée dans cet ouvrage. De l’auteur, on peut se demander s’il
n’est pas l’iconoclaste génial que tout le monde attend ou le visionnaire le plus
frémissant qui soit. En tous cas il maîtrise aussi bien la biographie déchirante,
brûlante et passionnée, que les concepts initiatiques, sans jamais renier la
tradition du roman populaire.

BIOGRAPHIE SUCCINCTE DE L’AUTEUR :

Mathias Ollivier est né à Liège de père Belge et de mère Française. Il souhaite
devenir archéologue, mais les difficultés familiales le contraignent à travailler
dans la Restauration. Il quitte la Belgique à l'âge de dix-sept ans pour naviguer
comme steward sur les cargos. Amoureux de la France, depuis toujours, c'est en 1969
qu'il arrive à Paris et débute au théâtre du TNP, au Chatelet, à l’Olympia, etc. Ses
premiers succès discographiques datent de 1970 à 1973, période pendant laquelle il
enregistre 17 disques 45tours vinyles, dont plusieurs furent classés au hit-parade.
Ses premiers succès discographiques datent de 1970 à 1973, période pendant laquelle
il enregistre 17 disques 45tours vinyles, dont plusieurs furent classés au
hit-parade. En 1975 il arrêta net sa carrière refusant l'image du chanteur aseptisé
qu'on voulait qu'il adopte. Il fait alors une traversée du désert pendant laquelle
il se prépare à une carrière littéraire. En 1993 il publie l’album : "Intemporel».
Puis : "Au Seuil de 2000" en 1999. Il est un de ceux qui ont eu le courage de
refuser de se laisser formater, pour rester être libre artistiquement. Le parcours
accidenté de Mathias Ollivier est essentiellement un combat contre la conformité à
la norme, c'est un challenge éthique et esthétique, pourrait-on dire. (Claire
Lascombes.)

Contacts / Commandes : LES EDITIONS DEMETER - 13 rue de la Lionne – 45.000 Orléans
Tel : 02 38 54 51 65 – Fax : 02 38 54 51 76 - http://www.editionsdemeter.com
Visiter le site de Mathias Ollivier : http://perso.wanadoo.fr/mathias-ollivier

Sylvie Delhaye










Flashback :
< >

Mercredi 12 Juin 2019 - 11:47 Appartement à vendre Chailly sur Montreux

Jeudi 18 Avril 2019 - 18:43 Avoir une résidence en Suisse ?

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn