Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub        pub

Consultez nos voyants, marabouts, mediums
soyez-y!

Monde: Toute l'Actu
31/01/2021 - 16:13

Le Royaume-Uni et l'Union européenne : entre compétition et coopération

Après le Brexit, le Royaume-Uni et l’Union européenne (UE) font face à une série de négociation. En dépits de ces négociations, il existe une logique politique qui pousse fortement chaque camp à faire, de l’échec de l’autre la mesure de son propre succès.



Selon l’Anglais Timothy Garton Ash, professeur en études européennes à Oxford, le Royaume-Uni post-Brexit se destine à un avenir de négociations permanentes avec les Vingt-Sept. Cependant, on remarque la naissance d’une logique politique qui pousse fortement chaque camp à faire de l’échec de l’autre, la mesure de son propre succès. 

Fait illustratif avec les vaccinations anti-Covid-19, lorsque Boris Johnson s’est vanté de ce que le Royaume-Uni avait fait plus que l’ensemble des Etats européens réunis. Le summum de la puérilité ayant été atteint par le ministre de l’éducation, Gavin Williamson, quand il a déclaré « nous sommes un pays bien meilleur que chacun d’entre eux ». 
Cela étant dit, le « vidalisme » était inclus dans le projet des Brexiters. Rappelons que le but premier du brexit selon Boris Johnson était précisément que le pays est « bien mieux dehors. » 

On remarque également que cette logique est également bien présente dans l’UE notamment dans les pays où des eurosceptiques pourraient au contraire insister sur la réussite du modèle britannique. Elle est, en tout cas, évidente pour le secrétaire d’Etat français chargé des affaires européennes, Clément Beaune : la nuit où le Royaume-Uni a définitivement quitté l’UE, il a justement fait observer, sur Twitter, que ce pays se punissait lui-même et ajouté qu’ « il fallait aussi montrer le prix à payer ».

Le gouvernement de Boris Johnson avait expliqué par ailleurs que le choix se résumait à devenir comme « l’Australie ou le Canada ». Le professeur Timothy Garton Ash démontre qu’en réalité le Royaume-Uni se rapproche plutôt de la Suisse, qui endure des négociations tatillonnes interminables avec l’UE.
« Bien sûr, le Royaume-Uni sera une Suisse en plus grand et avec des missiles nucléaires, mais le dilemme reste fondamentalement le même » a-t-il conclu

Frank Robin



Lu 133 fois






Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest