Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Afrique et Moyen-Orient
06/08/2012 - 22:43

Le premier ministre syrien démissionne

Le premier ministre syrien démissionne, le pouvoir syrien a enregistré, lundi, un important revers politique avec la défection du Premier ministre, Ryad Hidjab, et celles de deux ministres et de trois généraux de l'armée qui ont rejoint l'opposition au président Bachar al Assad.



Le premier ministre syrien démissionne
Le pouvoir syrien a enregistré, lundi, un important revers politique avec la défection du Premier ministre, Ryad Hidjab, et celles de deux ministres et de trois généraux de l'armée qui ont rejoint l'opposition au président Bachar al Assad. La fuite de Ryad Hidjab, nommé à la tête du gouvernement en juin après les élections législatives de mai, constitue un coup dur pour le régime de Damas engagé depuis la mi-mars 2011 dans une répression sanglante contre l'insurrection armée. "J'annonce aujourd'hui ma défection de ce régime criminel et terroriste et j'annonce que j'ai rejoint les rangs de la révolution pour la liberté et la dignité", dit-il dans un communiqué lu par un porte-parole sur la chaîne Al Djazira. Dans un premier temps, la télévision officielle syrienne avait fait état du limogeage du Premier ministre. Mais de source autorisée à Amman, on dit que Ryad Hidjab a trouvé refuge avec sa famille dans la capitale jordanienne. Il devrait se rendre au Qatar, pays qui soutient activement l'idée d'une transition démocratique en Syrie, rapporte la chaîne Al Arabya. La télévision d'Etat syrienne a précisé que le vice-Premier ministre Omar Ghalaouandji assurait l'intérim et avait été chargé de diriger un gouvernement de transition. ÉROSION CONTINUE. De son côté, le Conseil national syrien (CNS), principale composante de l'opposition, a annoncé les défections de deux autres ministres et de trois généraux de brigade dont les identités n'ont pas été divulguées. L'annonce n'a pas pu être vérifiée de manière indépendante.(fr.reuters.com) Un Etat décapité peut-il continué à exister? Si le président Al-Assad ne démissionne pas, après sa chute il ne restera plus rien du l'architecture du pays.

Source: Yahoo actualités


Référencement Internet et création de sites Web ici


Emmanuel Nouioua












Partageons sur FacebooK
Petites annonces