Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub        pub

pour y être

Monde: Toute l'Actu
27/03/2021 - 12:36

Les plates-formes de streaming doivent être responsables de leur contenu en Inde

Les plateformes OTT (Over-the-Top) telles que Netflix et Amazon Prime devront être "responsables et redevables" de leur contenu, a déclaré le ministre indien des technologies, alors que le pays resserre son étau sur les services de streaming vidéo.



Le ministre de l'électronique et des technologies de l'information, Ravi Shankar Prasad, tout en défendant une nouvelle loi qui oblige les plateformes à retirer les contenus signalés par les autorités, a déclaré jeudi que si les entreprises avaient le droit de créer, les autres avaient le droit de se plaindre.

Ses commentaires sont intervenus au milieu d'un pic de plaintes contre des émissions.  

"L'Inde est tolérante et restera tolérante", a déclaré M. Prasad. "Mais les limites de la tolérance et les normes de tolérance ne doivent pas être jugées en fonction de la liberté de création ou de l'abus d'un producteur particulier sur une plateforme OTT", a-t-il ajouté.

En février, le gouvernement a annoncé une réglementation radicale pour les plateformes OTT ainsi que pour les entreprises de médias sociaux telles que Facebook et Twitter, intitulée "Directives pour les intermédiaires et code d'éthique des médias numériques", exigeant d'elles qu'elles mettent en place un système de recours en cas de plainte, qu'elles nomment un nouvel exécutif dans le pays pour coordonner avec les forces de l'ordre, et qu'elles retirent tout contenu signalé par les autorités dans les 36 heures. 

En vertu de la nouvelle loi, le mécanisme de régulation des plateformes OTT telles que Netflix, YouTube et autres, sera divisé en trois niveaux. Il commencera par une autorégulation de la part de la plateforme de contenu et se terminera par un contrôle du gouvernement.

La commission des droits de l'enfant du pays a également envoyé un avis à l'émission Bombay Begums de Netflix pour se plaindre de la représentation inappropriée des enfants.

Une autre série dramatique populaire intitulée Mirzapur s'est vu reprocher par la plus haute juridiction du pays d'avoir "terni" l'image d'une ville du même nom dans l'État d'Uttar Pradesh, au nord du pays.

Selon les groupes de défense des droits, ces plaintes s'inscrivent dans le cadre d'une tendance plus large à l'intolérance et à la limitation de la liberté d'expression dans le pays. Il leur sera également demandé de classer eux-mêmes leur contenu en cinq catégories en fonction de leur âge.

Ces commentaires sont d'autant plus importants qu'un nombre croissant de plaintes ont été déposées contre des émissions et des films diffusés sur les plates-formes OTT, en raison de leur contenu qui porterait atteinte au sentiment religieux hindou. Les services OTT fournissent du contenu directement au téléspectateur et ne sont donc pas soumis à un processus de censure rigoureux, contrairement aux sorties en salle dans le pays.

Récemment, un cadre supérieur d'Amazon Prime dans le pays a été interrogé pendant des heures par la police au sujet d'une plainte déposée contre la série dramatique politique Tandav de la plateforme pour atteinte aux sentiments religieux, après quoi Amazon et les acteurs et producteurs de la série ont présenté des excuses.

Victor Delhaye-Nouioua









Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest