Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
France
03/08/2019 - 16:21

Nantes: un agent des forces de l'odre gaze une femme à vélo

Diffusée en direct sur une des chaînes d'info préférées des téléspectateurs, une femme à vélo reçoit dans le visage une giclée de bombe lacrymogène. Le porteur de la bombe se trouvait à environ un mètre de la cycliste qui s'était approchée de lui et l'avait insulté. La bombe lacrymogène a expulsé son gaz en dans les yeux, le nez et la bouche de la femme qui a détourné son visage mais trop tard. La scène s'est déroulée vers 15H15.



Nantes: un agent des forces de l'odre gaze une femme à vélo
Avançant à vitesse réduite, le vélo n'était chargé d'aucun sac, outil ni objet. Elle ne se dirigeait pas vers une zone interdite. Elle avait enfourché son vélo et était passée devant le champ de la caméra quelques instants auparavant en direction des manifestants qui fuyaient et avait fait demi-tour rapidement. La cycliste avait les deux bras posés sur le guidon et n'était pas en situation d'agresser quiconque physiquement. La giclée de gaz lacrymogène n'a donc pu être qu'un réponse à l'insulte. Personne n'accompagnait cette femme. Il n'est pas assuré qu'elle faisait partie des manifestants, même si c'est ainsi qu'elle a été qualifiée par la journaliste sur les lieux.
Cette manifestation, dont les médias, comme tous les samedis, ont tenté de faire les gorges chaudes alors qu'ils n'avaient à commenter que quelques feux de barricades, était un rassemblement contre les violences policières.
J'ai eu le sentiment que l'agent des forces de l'ordre gazait cette femme non pas parce qu'elle l'avait insulté, dans un manque de contrôle de soi, mais pour faire une mauvaise farce. Naturellement, je peux me tromper. L'attitude du porteur de la bombe lacrymogène ne semblait trahir aucune inquiétude ou vigilance face à un danger. Il m'a paru plutôt détendu.
Certains médias ergotent sur la fatigue extrême des forces de l'ordre. D'autres, probablement, font la liste des blessures infligées aux manifestants, rappellent que certains d'entre eux qui se trouvent handicapés ou avec des séquelles à vie. Mais je ne les ai pas vus: j'aurais dû zapper davantage. J'ai, au contraire, entendu que la majorité des Français était favorables à un durcissement de la réponse policière, cette affirmation n'étant assortie d'aucunes données chiffrées et vérifiables.

Sylvie Delhaye S. D.








Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK
Petites annonces