Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
19/04/2012 - 20:32

Paris en veut plus en Syrie

Revue de presse monde du 19 Avril 2012

Paris en veut plus en Syrie - Ukraine: un nouveau procès pour Ioulia Timochenko - Paris veut plus de moyens en Syrie - Un policier français soupçonné d'avoir tué sa compagne arrêté en Norvège.



Paris en veut plus en Syrie
 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Paris veut plus de moyens en Syrie
Le chef de la diplomatie française Alain Juppé a mis en garde jeudi contre le risque d'une guerre civile en Syrie en cas d'échec du plan de paix du diplomate Kofi Annan et a plaidé en faveur d'un renforcement de la mission des observateurs de l'Onu. Alors que les violences se poursuivent en Syrie en dépit du cessez-le-feu conclu la semaine dernière, Damas et les Nations unies ont signé jeudi un protocole sur les conditions de déploiement "des bérets bleus" sans parvenir à s'entendre sur la taille de leur mission ni sur l'utilisation de moyens aériens. "Le plan Annan, c'est l'assurance de la paix et de la liberté. Son échec, c'est le chemin vers la guerre civile, voire régionale", a dit Alain Juppé à l'issue d'une réunion à Paris de 14 ministres des Affaires étrangères des pays du groupe des "Amis de la Syrie". "Nous ne pouvons pas attendre, le temps est compté. Il faut que les observateurs soient vite déployés et puissent agir sans entrave", a-t-il ajouté.(fr.reuters.com) Les observateurs ne sont là que pour observer non? Donc leur présence n'est pas une assurance de paix.

Ukraine: un nouveau procès pour Ioulia Timochenko
L'opposante Ioulia Timochenko doit faire face à des accusations de fraude fiscale et de détournement de fonds. Ses problèmes de santé l'empêchent d'assister à l'audience. Un nouveau procès de l'opposante ukrainienne Ioulia Timochenko, déjà condamnée à sept ans de prison, a débuté ce jeudi, mais celle-ci, arguant de graves problèmes de santé, n'est pas venue à l'audience. Des diplomates occidentaux ont quant à eux dénoncé des poursuites "politiques". Ioulia Timochenko est jugée pour des détournements de fonds publics et fraudes fiscales en 1997-1998 lorsqu'elle était la patronne du groupe Systèmes Energétiques Unis d'Ukraine (SEUU), des crimes passibles de 12 ans de prison. L'ambassadeur de France en charge des droits de l'homme François Zimeray était présents à l'audience, ainsi que des députés et de nombreux journalistes. Un procès sans accusée. Le juge Kostiantin Sadovski a lu une déclaration de Ioulia Timochenko, dans laquelle celle-ci indiquait qu'elle n'assisterait pas au début du procès. "Je demande de tenir l'audience préliminaire dans cette affaire en mon absence en raison de mon état de santé grave", a-t-elle écrit.(l'express.fr)  Ce procès n'est il pas une machination pour tuer Ioulia Timochenko?

Un policier français soupçonné d'avoir tué sa compagne arrêté en Norvège
Un officier français a été interpellé ce jeudi vers 9h30 en Norvège, selon le site NRK. L'homme, en poste à Grenoble et âgé de 46 ans, est suspecté d'avoir tué sa compagne à la Motte-Servolex (Savoie), le 11 avril. Il était recherché par la gendarmerie de Chambéry. Le brigadier-chef, introuvable depuis que le corps de sa compagne a été retrouvé atteint de plusieurs balles à la poitrine, a été localisé mercredi soir, selon le site norvégien. Il s'est rendu sans résistance ce jeudi matin quand les policiers se sont présentés à son domicile. «La veille, tard dans la soirée, le véhicule avec lequel il a pris la fuite, avait été repéré au pied d'un immeuble de Voos, commune du comté du Horgaland, à 400 km au sud-est d'Oslo», explique le lieutenant-colonel Philippe Soupé, de la brigade de gendarmerie de Chambéry. C'est sur indication de cette dernière que les policiers norvégiens sont intervenus. Il connaissait une femme sur place. «Nous savions que l'homme avait un attachement particulier pour ce pays où il avait travaillé il y a plusieurs années avant de s'engager dans la police», poursuit le gendarme.(20minutes.fr) Pourquoi as-t-il tué sa propre femme?

Source: Yahoo actualités


Référencement Internet et création de sites Web ici

Emmanuel Nouioua




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Octobre 2013 - 18:52 Fête des bergers et des traditions de Provence




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo