Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Afrique et Moyen-Orient
12/04/2012 - 19:19

Risque de guerre totale au Mali

Toute la zone sahélienne se trouve sous la menace d'une guerre contre les rebelles armés qui ont investi, depuis deux semaines, le nord du Mali. Le Niger, en état d'alerte, a massé ses troupes à la frontière. En effet, on craint que des Touaregs nigériens n'aillent au secours des Touaregs maliens qui se trouvent emportés dans la tourmente d'une guerre qu'ils ne souhaitent pas.
Ci-dessous, quelques extraits des déclarations du nouveau président malien de transition, Dioncounda Traoré:



Risque de guerre totale au Mali
"J'ai conscience d'être président d'un pays en guerre"...
"Je suis le président d'un pays qui aime la paix et qui appelle tous nos frères et soeurs des mouvements rebelles à revenir sous l'arbre à palabres (pour discuter, ndlr), à rentrer dans les rangs et à renforcer cette nation au lieu de la diviser" ...
"Je leur demande d'arrêter toutes ces exactions, ces pillages, ces viols. Je leur demande de quitter ici et maintenant, pacifiquement, les cités qu'ils ont occupées. Je le leur demande avec insistance et je le leur demande avec fermeté" ... "nous ne négocierons jamais la partition du Mali"...
"nous n'hésiterons pas à mener une guerre totale et implacable pour recouvrer notre intégrité territoriale, mais aussi pour bouter hors de nos frontières tous ces envahisseurs porteurs de désolation et de misère, que sont Aqmi et tous ces trafiquants de drogue qui opèrent depuis trop longtemps dans le nord de notre pays"...
"Nous la ferons avec notre armée remise en condition et en confiance", "nous serons tous derrière elle jusqu'à la victoire finale, celle du Mali qui a recouvré tout son territoire et retrouvé sa laïcité"..."Ce combat, elle le mènera aussi avec le soutien de notre sous-région et l'Afrique toute entière, elle le mènera avec l'aide et l'accompagnement de l'Union européenne et de la communauté internationale"














Partageons sur FacebooK
Petites annonces