Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Seton pub
pour y être
Commerces et services
05/06/2012 - 10:01

Scac Afrique et Mamadou Ndione


Aux prises avec un fonctionnaire de la Banque Mondiale, le Groupe Scac Afrique est obligé de se défendre. De fait, Mamadou Ndione, employé à la Banque Mondiale, dénigre le Groupe immobilier Scac Afrique en déclarant qu'il est en train d'orchestrer une vaste escroquerie.



Scac Afrique et Mamadou Ndione
Reprise d'une contribution d'Allassane Samrak sur le blog de news de SCAC Afrique et Salomon Mbutcho.
Aux prises avec un fonctionnaire de la Banque Mondiale, le Groupe immobilier Scac Afrique est obligé de se défendre. De fait, Mamadou Ndione, employé à la Banque Mondiale, dénigre le Groupe Scac Afrique en déclarant qu'il est en train d'orchestrer une vaste escroquerie.
Pour étayer ses dires, Mamadou Ndione avance essentiellement le déséquilibre du contrat – ou protocole - qui lie le Scac Afrique à chaque client, arguant que les clients ont plus d'obligations que le Groupe. De la part d'un fonctionnaire de la Banque Mondiale, cette assertion est tout à fait surprenante. En effet, le contrat entre Scac Afrique et son client devrait être équilibré, cela va sans dire, s'il s'agissait d'un contrat unique, c'est-à-dire si le Groupe Scac n'avait qu'un seul et unique client. Ayant de nombreux clients, c'est avec l'ensemble de ses contrats que le Groupe Scac doit ménager un équilibre scrupuleux. Sinon, comment préserver les intérêts individuels des clients? Il faudrait donc qu'un seul client ait le droit de mettre en péril les intérêts de tous les autres clients?  Le gorgorlu, qui s'est déguisé pour espionner Scac Afrique et obtenir du groupe immobilier un contrat ou protocole et le ramener comme à M. Ndione, ne semble pas être assez malin pour comprendre cela. L'étonnant est que Mamadou Ndione, employé à la Banque Mondiale, ne l'ait pas compris non plus…
De deux choses l'une, soit Mamadou Ndione n'est pas à la hauteur de ses fonctions (imaginez-vous que la Banque Mondiale se mette en péril au profit d'un pays et donc au détriment de tous les autres?) et ne dispose pas du recul suffisant pour faire un projet de même envergure qui tienne compte des intérêts individuels de l'ensemble des futurs habitants, soit il est de mauvaise foi ou jaloux. Permettez-moi de choisir la deuxième hypothèse: je ne voudrais pas que la très respectée Banque Mondiale soit mise en cause dans sa capacité à recruter les compétences dont elle a besoin.(lire la suite ici )








Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb
 


cookieassistant.com