Quantcast
Sommaire
EditoWeb MagaZine
Découvrez sur EditoWeb Magazine une plongée captivante dans l'actualité et la littérature, avec des commentaires pointus, des œuvres littéraires variées de la science-fiction au polar, au fantastique à l'ésotérique

référencement Google et Google Actualités


Voyance en Suisse
27/09/2022 - 20:24

Comment faire face à la jalousie


​Une fois encore, nous tenons à remercier Stella Love Coach pour son exposé extraordinaire et complet. Ses références et contacts se trouvent à la fin de ce texte, et vous pouvez demander une consultation directe et approfondir les différents sujets qu'elle abordera.



Comment faire face à la jalousie
 
Quand la jalousie devient une obsession.

Comment le reconnaître correctement - conseils utiles.

Il y a des soirs où nous sommes assis à la maison, seuls, sur le canapé avec un verre de vin et l'ordinateur portable allumé. Nous surfons sur Internet et les réseaux sociaux comme ça, sans but particulier, juste pour passer le temps et, ensuite, .... nous nous retrouvons à passer au crible la page d'accueil Facebook, Instagram, de notre partenaire comme s'il s'agissait d'un document officiel de la CIA, à nous torturer devant les photos où il sourit au milieu d'un groupe d'amis (à qui sourit-il ?) ou devant un simple post (adressé à qui ?), à analyser par les chiffres, les jours, les heures, les likes.

La jalousie.

Si la jalousie atteint des niveaux presque incontrôlables et obsessionnels, il s'agirait d'un trouble psychologique appelé syndrome d'Othello. Comme son nom l'indique, elle trouve son origine dans le personnage shakespearien Othello, qui a tué sa femme parce qu'il était convaincu de son infidélité.

La jalousie : qu'est-ce que cela signifie ?

La signification de ce mot est "un sentiment de tourment causé par la peur, la suspicion ou la certitude de perdre un être cher au profit d'un autre".

Dès la description, nous pouvons comprendre que la jalousie est caractérisée par une forte angoisse et la peur incontrôlable de perdre un être cher. Ce sentiment fait en fait partie intégrante de la vie de l'homme, il l'accompagne dès la petite enfance et est provoqué par différentes situations au fur et à mesure qu'il grandit : de la jalousie envers les parents (par exemple lors de la naissance d'un frère ou d'une sœur ou lorsque l'un des parents est absorbé par autre chose), à la jalousie envers certains objets particulièrement significatifs et à la jalousie survenant dans certains contextes sociaux tels que l'école ou le travail (le plus souvent caractérisée par la compétition), en passant par la jalousie provoquée par des événements qui menacent la vie de couple.

La jalousie est donc un sentiment provoqué par l'idée de perdre soudainement son partenaire et d'être ainsi abandonné. La personne qui en fait l'expérience éprouve alors la peur de la séparation, la peur de n'avoir personne pour s'occuper d'elle et l'envie des caractéristiques de l'autre, toutes générées par la pensée sous-jacente que le partenaire est une propriété exclusive.

Le partenaire jaloux craint que la relation prenne fin ; il craint de perdre son estime de soi ou de perdre sa réputation. Cette peur entraîne une grande insécurité et génère des émotions telles que la colère, la haine des "rivaux" amoureux, le dégoût (parfois de soi-même) et le désespoir. En tant que jaloux, je souffre quatre fois : parce que je suis jaloux, parce que je me reproche d'être jaloux, parce que j'ai peur que ma jalousie finisse par blesser l'autre, parce que je me laisse subjuguer par une trivialité : je souffre d'être exclu, d'être agressif, d'être fou et d'être comme tout le monde.

Les origines de la jalousie - brève description.

Selon Sigmund Freud, il est normal d'être jaloux. Cette émotion trouve ses racines dans l'enfance : nous ressentons tous le besoin d'être aimés, même lorsque nous sommes enfants. Nous voulons même être les préférés de nos parents. Lorsqu'un petit frère ou une petite sœur arrive, nous avons peur d'être abandonnés, négligés et que toute l'attention aille au nouveau venu. C'est ainsi que naît la jalousie envers les frères et sœurs. La jalousie naît dans ces relations affectives primaires où l'on découvre que l'on n'est pas au centre de ce monde, où l'on éprouve pour la première fois le désir de possession et la peur de l'abandon : des relations où l'on découvre la proximité et la peur de la perte, où l'on se fait l'illusion d'être unique, spécial, chéri, pour découvrir ensuite que le monde ne tourne pas autour de nous.

Bien des années plus tard, cette expérience se répète et cette émotion refait surface avec notre partenaire : nous sommes tous un peu jaloux à un moment ou à un autre. Mais, si ce sentiment devient plus envahissant, cela signifie avant tout que l'on manque de confiance en soi. La personne jalouse doute, non seulement de la fidélité de l'autre, mais surtout de sa propre personne, de son physique, de ses capacités de séduction. Il pense qu'il ne mérite pas l'amour de son partenaire. Un fond de jalousie est donc humain et attribuable à tout être humain. Il en va autrement lorsque la jalousie devient obsession, douleur, contrôle et violence. Cette forme de jalousie est de type pathologique et se caractérise par une peur excessive de perdre un être cher, ce qui conduit à une croyance forte, souvent infondée, que son partenaire est impliqué dans d'autres relations affectives et/ou sexuelles.

Il arrive donc que les personnes souffrant de jalousie morbide contrôlent ou espionnent l'être aimé et, dans certains cas, exercent même des formes de contrôle très agressives sur leur partenaire pour éviter l'infidélité (en utilisant la violence verbale ou physique, voire en emprisonnant celui qu'elles craignent de perdre). Parmi les conséquences de la jalousie sur l'être aimé, il peut parfois y avoir de véritables comportements destructeurs à son égard, comme le fait de ressentir de la haine ou de le maltraiter physiquement, au point de considérer la personne que l'on aime comme dérangeante au même titre que le rival. En revanche, on se comporte envers le rival en projetant sur lui presque exclusivement des sentiments d'annulation et de haine.

Qu'est-ce qui se cache derrière la jalousie ?

La plupart du temps, la jalousie cache une vulnérabilité et une insécurité extrêmes. Jalousie et faible estime de soi. Le "dialogue avec soi-même" de la personne jalouse peut être caractérisé par les phrases suivantes :

"l'autre personne est meilleure que moi", "je suis inadéquat", "je ne suis pas vraiment aimable".
"si il/elle me quitte, je vais mourir", "je ne suis pas assez".
En particulier, quatre types de jalousie peuvent être identifiés :

- Jalousie émotionnelle (ou réactive) : réaction à un comportement intime et/ou sexuel que le partenaire peut avoir avec une autre personne. Il s'agit de la forme la plus saine et la plus rationnelle de jalousie, car elle est fondée sur des faits et/ou des problèmes réels ;

- Jalousie anxieuse (ou cognitive) : forme plus mentale/rationnelle qui consiste à créer des images et des pensées mentales qui dépeignent le comportement infidèle (réel ou imaginaire) du partenaire, alimentant ainsi l'anxiété, la suspicion et la perte de confiance.

- Jalousie possessive : la personne jalouse essaie d'"éloigner" son partenaire des autres tentations et amitiés. Une perte progressive de contrôle peut survenir, allant des écoutes téléphoniques, du harcèlement, jusqu'aux phénomènes plus graves de violence ou de harcèlement, dans le but de restreindre la liberté du partenaire.

- Jalousie projective : attribuer au partenaire des désirs d'infidélité sexuelle ou affective qui nous appartiennent en réalité. Indépendamment des différents types de jalousie. Nous pouvons faire une distinction entre la jalousie saine et la jalousie destructrice.

Et encore.

- Dans la forme dépressive, la personne ressent un sentiment d'inadéquation par rapport au partenaire, ce qui augmente le risque perçu de trahison ;

- la forme avec l'anxiété de séparation, la perspective de perdre le partenaire apparaît intolérable et incontrôlable. Il existe une relation de dépendance et une recherche permanente de proximité, de protection et de réconfort ;

- La forme obsessionnelle : il existe des sentiments intrusifs de jalousie que la personne ne peut pas arrêter, qui créent de la souffrance et dont la personne jalouse reconnaît en partie le caractère infondé ;

- Dans la forme paranoïaque, il y a une méfiance et une suspicion extrêmes, avec un comportement de contrôle et d'interprétation, même lorsqu'il n'y a pas de preuve objective pour soutenir la jalousie.

Comment reconnaître que notre esprit nourrit la jalousie ?

Il est intéressant dans la voyance de réfléchir à la manière dont la jalousie est générée et entretenue par certaines distorsions cognitives concernant l'attention et la mémoire. Tout d'abord, il y a le phénomène de l'attention sélective : l'attention est spécifiquement concentrée sur ce qui concerne la personne aimée et un hypothétique "rival", leurs attitudes et leurs comportements. L'attention est dite sélective car il s'agit d'un mécanisme automatique qui ne sélectionne dans la réalité que les informations qui confirment nos craintes. De même, les processus de mémorisation sont également influencés par la jalousie, car les souvenirs rappelés sont interprétés et évalués comme étant cohérents avec cette émotion et confirmant les soupçons de l'individu. La jalousie s'accompagne de la rumination, c'est-à-dire d'une pensée continue et obsessionnelle qui entretient cette émotion de manière dysfonctionnelle. De tels processus cognitifs conduisent à des inférences et des déductions qui semblent confirmer les craintes de chacun.

Que faire pour résoudre le problème ? Comment se débarrasser de la jalousie.

Tout d'abord, il est essentiel de se rappeler que personne, y compris le partenaire, n'est notre propriété. Il faut donc laisser l'autre libre et essayer de gérer sa jalousie en analysant et en comprenant ses causes. Il est important que les deux partenaires aient une vie personnelle avec leurs propres loisirs et amitiés. Entamer ou poursuivre une relation sans confiance ne risque que de créer des malentendus inutiles et éventuellement la rupture de la relation. Il faut apprendre à dialoguer avec son partenaire, à exposer ses doutes et ses craintes sans accabler l'autre de sa propre jalousie.
 


Stella de voyante.ch

Lu 108 fois






Flashback :
< >

Lundi 30 Octobre 2023 - 16:33 Comment faire durer son couple ?

Voyance et Sciences occultes | Esotérisme et Voyance Belgique | Voyance en Suisse






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb


 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Rss